• Je vais essayer de condenser et généraliser un peu (parce qu'au sein de chaque type de soudure y'a des kilos de variantes, selon le matériau soudé, le métal d'apport,...). N'hésitez pas à faire signe si j'oublie des trucs ou si je sors une ânerie ;) .

    A) MMA (arc, baguette) : une tige de métal d'apport entourée de flux, portée en fusion par un arc.
    1) MMA classique (à transfo):
    +: pas cher à l'achat, pas trop cher à l'usage même si les baguettes finissent pas coûter un peu, se trouve partout, marche très bien sur du "gros" (>2,5mm), pas trop dur à prendre en main
    -: quasi impossible de souder sur du fin fin (<2mm) tu perces rapidement, relou à nettoyer, laitier, qui crée aussi pas mal d'inclusions (se met dans le cordon) si tu fais pas une soudure nickel ou des petits cordons, lourd !
    En bref: si tu veux souder du gros profilé ça le fait, sinon c'est caca.
    2) MMA inverter:
    Idem MMA classique sauf:
    +: amorçage facilité, prend plus facilement de l'acier plus fin (à partir de 1,5-2mm), plus simple à régler, certains postes acceptent une torche TIG basique, prend quasiment pas de place et très léger.
    -: plus cher, moins fiable
    En gros une version améliorée du MMA classique. Ça peut aller si tu soudes du profilé assez gros et du vélo de supermarché, à condition de ruser un peu (polarité inversée, points de chaînette, baguette inox...) et d'avoir un peu le coup de main.
    C'est ce que j'ai utilisé pour mon cargo, et pour joindre deux tubes en 1,5mm j'étais constamment sur un fil pour essayer de maintenir un peu de pénétration sans faire de trous (à nuancer par mon inexpérience et l'ajustement approximatif des tubes)...
    Attention la baguette de 1,6 n'est pas forcément le top pour souder du fin, tu auras un meilleur contrôle en 2 voire 2,5.

    B) MIG/MAG
    1) Fil fourré ou "no gas"
    En gros kif kif avec un MMA inverter. C'est presque le même principe, ton fil est fourré par l'intérieur et sert de borne pour créer un arc. Les postes bas de gamme fonctionnent comme ça (pas de gaz, simple d'emploi) mais offrent trop peu de réglages. C'est souvent possible de l'utiliser aussi sur de meilleurs postes, quand tu soudes dans un environnement venteux ou que t'as plus de gaz (ou que tu veux pas le cramer sur de la cornière de 3mm).
    Accepte de souder un peu plus fin que le MMA, mais les soudures sont souvent crades avec une pénétration incertaine. Les bobines sont pas données, et ne se trouvent qu'en 1 seule taille (à ma connaissance)
    2)MIG: soudure gaz inerte
    A base d'argon en général, marche sur l'acier, alu (avec une torche spécifique),... avec le métal d'apport qui va bien.
    Réglages parfois chauds à trouver (il faut régler l'avance du fil, l'intensité,...), a tendance à faire des soudures qui ont l'air belles mais pas toujours bien "prises" (collage). Le top point de vue productivité (process utilisé pour beaucoup de vélos industriels).
    +: process viable pour souder du fin, rendement (donc coût au cm de cordon), assez pratique (t'as une main libre)
    -réglages, coût du gaz et du poste, peu de contrôle sur la soudure
    3)MAG
    Idem que le MIG mais en gaz actif (souvent du CO2). Ne convient que pour l'acier "au carbone" (pas inox ni fonte). Sur les forums de soudure francophones c'est globalement considéré comme "juste bon pour souder de la ferraille, et encore", mais aux US certains l'utilisent pour souder du vélo. Je prévoyais de m'équiper avec ça (un MIG à 250€ + détendeur + extincteurs ou bouteille de brasserie et roule), mais ai renoncé au vu du peu de retours fiables...
    +: gaz trèèèès bon marché (voire même bouteilles de brasserie ou extincteur)
    -: pénétration très (trop) forte, soudures moches et fortement carbonées (si j'ai bien compris dans le cas d'un vélo ça peut amener une faiblesse)

    C) TIG: tungsten inert gaz. On utilise une éléctrode pour créer un arc, et faire fondre la matière + éventuellement un métal d'apport sous forme de baguette.
    La "rolls" pour le framebuilding. Utilisation d'argon pur quasi obligatoire. Le process de soudure est très semblable à une soudure Oxy/acétylène.
    +: soudures très très belles si bien maîtrisé, plus de contrôle sur la soudure qu'au MIG, beaucoup de choix de métal d'apport, tu peux souder de l'alu avec un poste AC/DC
    -: lent (donc bouffe du gaz), besoin des 2 mains sauf en soudure autogène, gaz et poste chers (surtout en AC/DC), ajustement PARFAIT des tubes à souder

    D) Soudure Oxy-acétylène autogène: on fait fondre le métal à l'aide d'une flamme, sans métal d'apport ou acier équivalent.
    +: soudure autogène (un peu plus solide (?), moins lourde)
    -:chauffe importante et plus longue qu'avec le TIG, ajustement au poil des tubes

    E) Brasure. Le mode d'assemblage traditionnel par excellence !
    Attention à ne pas confondre avec une soudure, ici le métal d'apport ne se mélange pas avec les tubes. C'est presque un collage.
    1-Il y a plusieurs métaux d'apport, le plus "prestigieux" étant l'argent (forte résistance mécanique, température basse; over méga cher !); et en plus commun le bronze. Il est possible (mais pas aisé...) de braser de l'alu avec les baguettes adaptées (plutôt réserver ça pour des accessoires ou réparations, je vois mal faire un cadre complet comme ça).
    2-Il existe aussi plusieurs gaz pour la flamme. On injecte généralement un comburant pour booster la température (par exemple: butane seul environ 1800°; butane + oxygène 2800°). Les plus communs sont, associés à l'oxygène: acétylène (~3100°), kyrène (3000°), butane/propane (2800°). On utilise surtout les deux 1ers, même si le propane tend à se répandre de par son plus faible coût (impossible de faire de l'autogène en revanche à cause de sa flamme).

    +: température de chauffe moindre qu'une soudure, un peu plus simple à prendre en main, on trouve une pelletée de postes en occaz, suffisamment solide si bien fait, possibilité d'utiliser ou non des raccords, donne des soudure totalement canon une fois limées et polies <3<3<3 !
    -: chauffe plus longue qui affecte les propriétés du matériau différemment d'une soudure, potentiel danger des gaz plus important (pression + explosif/inflammable), "soudures" plus lourdes (plus de métal d'apport).

    Ouf ^^' !

About

Avatar for Celika @Celika started