• Pour aller plus loin dans ces histoires de rancune. On peut noter quelques détails intéressants dans le vélo exposé au musée Colnago :

    Ce vélo est donc celui de rechange, peu de doute là-dessus :

    • les pets de peinture et l'usure du décalque sur le tube diago montrent qu'il n'a pas été repeint
    • le pédalier est identique (manivelle ajourée, plateau allégé mais sans les lettres e.d.d.y gravées
    • jdd campa alu.
      Mais :
    • les roues (jantes Nisi et moyeux en magnesium) ne sont pas celles du vélo de rechange que tient Colnago pendant la course (cf. vidéo Sonuma)
    • la tds non plus, il s'agit là d'une Morroni, à en juger par le chariot typique
    • potence et cintre non plus (mais ce cintre a été utilisé pendant les entraînements de Merckx à Mexico)

    Et surtout : les autocollants :

    • grand losange sur le tube de direction (rajouté plus tard, les losanges originaux étaient plus petits)
    • une inscription COLNAGO sur le tube horizontal (non présente le jour du record)
    • et surtout un bidouillage incroyable sur le tube de selle, comme si Ernesto avait voulu laisser une trace d'un autocollant Windsor sur lequel on aurait posé un losange EM.
      Une manière de dire, "c'est moi qui ai le dernier mot"
About