Devenir cadreur ?

Posted on
Page
of 6
  • Et puis j'ai l'impression que chacun a un peu sa spécialité: le titane, les gravels, les randonneuses,... je trouve pas qu'ils se marchent trop sur les pieds. Et quand bien même ils visent le même marché, si les mecs sont éparpillés sur le territoire on a vu pire comme concurrence. Et au pire ça fait du bien (comme tu dis, si la demande est forte ça peut limiter les délais en répartissant la clientèle).

    Après honnêtement je ne sais pas si beaucoup de monde suit, ou essaie de suivre, un apprentissage pour faire cadreur. Ou même essaie de se lancer. Il y a quelques boites qui se créent (beaucoup de VAE), un peu de cadreurs de vélos en bambou, et... pas grand chose à ma connaissance. En faisant des recherches j'ai pu lire des posts de personnes désirant se lancer, mais pas trop de concret au final.

  • Moi j'aurais bien aimé savoir si même des cours de soudures tout courts pourront aider pour démarrer.
    En tout cas je serais assez chaud pour faire des ateliers mais a mon avis peu de gens proposent ce genre ce truc je pense.

    Ayant déjà un emploi je serais bien content de faire quelques journées intensifs de stage soudure si ca existait.
    Après j'imagine que le jig et tout le reste coûte un bras et une jambe mais bon on peut rêver !

  • avec ton compte CPF, rien ne t'empeche de faire 2 3 jours de formation soudure via un organisme (afpi, afpa, iumm...) !

  • @arthur.dent: je suis dans la même situation... Je m'étais renseigné, mais une formation sur quelques jours semble vraiment juste pour avoir un bon niveau en soudure.

    Comme ça, je dirais qu'il faut compter ~2 semaines mini pour avoir des bases (à améliorer ensuite par toi-même), et c'est pas forcément simple de se focaliser sur un mode de soudure en particulier quand tu débutes.
    Je pense qu'il peut être intéressant de faire d'abord une formation pour les bases, un truc assez général, puis un perfectionnement en tig ou autre. L'avantage c'est que tu peux répartir ça plus facilement.
    Du coup le CPF peut être un poil juste, à moins que tu n'aies accumulé pas mal d'heures. Si c'est dans le cadre d'une reconversion Pôle emploi peut éventuellement aider.
    Y'a ça, mais c'est visiblement très basique (plat/tôle) et non éligible au CPF https://www.afpa.fr/formation-continue/s­-initier-au-soudage-tungstene-inert-gas
    Celui là collerait plus, mais il faut avoir des bases: https://www.afpa.fr/formation-continue/s­ouder-en-tungsten-inert-gas-sur-tubes-en­-acier
    Et celui-ci qui est plus complet, peut-être même un peu trop (structures métalliques pendant 6 semaines...) https://www.afpa.fr/formation-profession­nalisante/se-professionnaliser-au-soudag­e-tig-acier-et-inox

    T'en penses quoi @cosmo_the_second ?

    Pour un jig j'en ai vu passer des pas mal dans les 500€, après si tu arrives à récupérer des profilés industriels et te faire tourner des "plots" repères, tu dois pouvoir t'en tirer pour ~200€. Ou tu te bases sur un vieux marbre, ça sert toujours.
    Si c'est juste pour bricoler des vélos pour le fun, une planche assez épaisse et bien plane/droite (à vérifier avec une règle de maçon ou un niveau + de la lumière) peut suffire.

    Ensuite pour la soudure, pour un bon TIG chinois, une bouteille achetée (moins rentable si tu soudes beaucoup), les accessoires (un bon masque, EPI, consommables,...), faut compter en gros 400 + 350 + 250=1000€, pour du matos neuf, correct mais pas haut de gamme non plus.

  • @pehache @Celika merci pour les infos ! c'est top vos deux conseils, et merci pour les détails supplémentaires.

    En effet, perso j'aimerai m'y mettre de mon côté et ensuite tester des trucs, je suis designer de base et y'a pas mal d'idées qui me tourne sur les modifs de cadres et autres quand je bricole sur les miens, d'autant plus que comme tout le monde ici ca me fascine l'histoire de fabriquer des velos sur mesure.
    Mais apart ca faire quelques velos je pense que ca peut etre assez amusant et utile, car oui souvent des connaissances d'autres domaines dans le metalurgie etc qui peuvent servir pour d'autres projets.

    Je me demande si y'a pas moyen de trouver un atelier metal, ou un artisan aimable qui pourra faire des pseudo tutoriels pour la soudure et la brasure... ca serait l'idéal en soit.
    Bon toujours est il la question du matos a acheter ou trouver quelqu'un avec tout et qui veut bien partager !

  • Euuh, j'ai pas été sur ce fil depuis un moment.

    L'afpa n'a pas de cours prévus pour la 3eme option, donc pas de places ou plus l'intention de la faire pour l'année à venir.
    Pour le gaz, je verrai avec mon prochain employeur pour un arrangement; 5h @70 euros ça revient vite cher pour "expérimenter" mais c'est viable en attendant.

    Sur ma formation de 9 mois, j'en ai passé 8 à souder, en commençant aux bases, cad arc sur fer plat, puis on est montés sur du tube, du semi puis du tig... en fin de compte j'étais perdu quand je suis arrivé en stage, parce qu'on me demandait des compétences de métallier...

    Oui, démarrer sur du tube ça me semble pas idéal en partant de rien. les standards industriels sont bien plus stricts que du bricolage; et il faut s'y plier car un vélo qui casse sur un défaut de fabrication, c'est pas cool.

    J'suis donc tenté de dire qu'une formation chaudronnerie donnera un meilleur bagage.
    même si ça n'amène pas à beaucoup d'exercices sur métaux fins.
    Les postes, ça s'apprend bien plus facilement sur le tas que ça n'y parait.

    n'importe qui peut arriver à faire un cordon sans inclusions ou soufflures au semi en un mois.
    la brasure c'est la préférée des soudeurs bike pr0n, et y'a plus de formations au niveau nationnal, juste des stages a 3000 euros chez des cadreurs; stages dont je doute des capacités formatives.
    Donc... faut sauter le pas et essayer.

  • Je pense essayer de me renseigner courant septembre pour les formations, vu que mon intérim devrait se finir. Mais pas 9 mois, c'est vraiment trop long. Même si du coup c'est chaud de trouver une formation qui fait initiation + perfectionnement (et idéalement une petite qualif derrière).
    J'espère juste que ça va pas être annulé/reporté avec le covid...
    Les chaudronniers utilisent quoi en général ? Un MIG ?

    @arthur.dent t'as pas mal de tutos sur Youtube (plus ou moins bons, avec parfois des conneries) ou des sites comme soudeurs.com. Il y a aussi des bouquins ou des brochures de fabricants qui peuvent être utiles.

    Si tu connais d'autres personnes qui ont les mêmes projets, ou savent déjà souder, ça serait cool de mutualiser le matos et les compétences. Genre louer des grosses bouteilles pour 2 ou 3 personnes, idem pour le métal d'apport en gros, ça reviendra beaaaaaaucoup moins cher. Quitte à avoir 2 postes pour souder en même temps.

  • J'ai fais la même formation que toi dans une région ou le formateur est inexistant.. J'ai vu quelques personnes venir faire des mini formation sur 2/3 jours, et c'était à nous de les former à l'électrode enrobée ou au tig, n'importe quoi....

    @arthur.dent si je peux te conseiller un truc, contactes l'iumm qui est largement au dessus niveau formation/technique et enseignement. Je suis sur que tu peux te financer ça même si tu viens d'un autre corps de métier!
    Tu peux aussi regarder la chaine youtube soudeur 2.0, tu trouveras des tutos de base et des essais de matos à prix vraiment abordable (dernièrement un tig ac/dc à prix imbattable 400€).

    @cosmo_the_second j'ai eu les mêmes problèmes que toi lors des premiers jobs, ou il fallait maitriser plein de chose que je ne connaissais pas.. Tu bosses en ce moment? ou chomage?
    Tu arrives à trouver du vrai boulot de soudeur dans ta région?

    @Celika un chaudronnier est polyvalent, il sait s'adapter à tout type de réalisations, donc il soude sur tous les précédées, surtout tig et semi auto. Il est aussi à l'aise pour débiter tracer, plier!

  • la chaudronnerie, c'est tig/mig.

  • chômage. j'ai pas reçu une réponse positive sur 3 mois de recherche; je vais devoir déménager si ça s'arrange pas après le covid; je m'attends pas à un redémarrage en douceur vu le crash économique qu'on se tape.
    J'ai pu faire un cdd, mais ça n'a pas été reconduit, et c'était 120kms de route/jour.

  • On est dans la même situation, j'ai pas bossé depuis début janvier, je vais déménager à grenoble après le covid!

  • D'ac, merci :) .

    C'est clair qu'il faut prendre en compte les autres débouchés liés à la soudure. Si je me lance dans le cadrage, je me doute bien qu'au début (au moins, peut-être même plus longtemps que prévu) il faudra faire un peu d'intérim à côté, donc autant essayer de taper dans la chaudronnerie et cie pour se perfectionner.

    Après je suppose que dans la soudure c'est comme pour les autres métiers de l'industrie, c'est difficile de commencer. J'ai cherché longtemps un poste en méthodes/bureau d'études, c'est pourtant lié à ma formation, eh bah si t'as pas quelques années d'expérience (et que tu veux pas faire 2 ans au smic en étant traité comme demi-pousse-bouton) c'est la dèche.

  • Pour de la création d'accessoires et du bricolage général c'est pas mal, mais pour du framebuilding c'est un peu light (à l'arc même les pros n'arrivent pas tous à souder du fin).
    Après l'idée est louable, par chez moi Guidoline avait fait de petits ateliers soudure orientée bricolage/art, mais c'est pas simple à mettre en place (sécurité, enseigner les bases,...).

    Par contre je vois que l'Heureux Cyclage propose aussi des ateliers sur la création d'ateliers vélos, ce qui me fait penser qu'intégrer un atelier associatif à son entreprise de cadrage pourrait être une bonne idée ? Il doit y avoir des subventions, c'est un moyen de se faire connaître, et en tant que passionné de vélo c'est cool de pouvoir transmettre ses connaissances, échanger sur ses pratiques,... Si t'as un grand atelier, de l'outillage, des pièces et quelques pieds ça doit être jouable d'ouvrir au public 2-3 aprèm par semaine.

  • Malheureusement je pense même que c'est plus simple d'aller directement chez un cadreur et lui demander gentillement d'avoir la patience pour toutes ses idées soudures et cadre ! Comme ca au moins on évitera l'organisation et les cours/stages qui m'ont quand même l'air assez compliqué à faire à côté d'un job.

    Je pense comme vous le dites, le meilleur c'est de s'essayer soit même avec plusieurs techniques, voir avec son entourage si il y en a qui ont déjà un peu de matos.
    Je vais y réfléchir encore un peu, mais c'est vrai que vu la situation actuelle ca ne sera pas pour tout de suite !

  • Faut avoir un cadreur par chez soi (y'en a un peu sur Paris, sinon ils sont à 5-800km de Rouen lol, après c'est pas impossible non plus en créchant sur place). Mais en dehors du cadre d'un stage orienté débutant (genre les stages d'une semaine à 3000€ où tu fais ton cadre), je doute qu'ils prennent en apprentissage quelqu'un qui n'a pas au moins des bonnes bases de soudure.
    Et d'après ce qu'on m'a dit certains sont plutôt OK pour partager leur savoir, et d'autres absolument pas (une majorité apparemment)...

    A confirmer, mais je pense qu'à part les vieux d'la vieille qui ont connu un certain âge d'or du cadrage, une partie des artisans actuels ont dû se former sur le tas. Faire une formation de soudure, éventuellement passer voir un cadreur installé, et se lancer, quitte à passer dans un 1er temps par un boulot de vendeur cycles ou mécano chez un bouclard.

    Si tu veux esquiver la soudure, t'as aussi la possibilité de faire du bambou ou du carbone, avec jonction fibre/époxy. Pour le bambou t'as un paquet de petites startup qui s'ouvrent ces dernières années.

  • Oui, c'est pour ca que c'est dommage dans le 86, région de là où je viens, il y avait Courtois, lui qui cadrait de tout genres, mais aucune idée de ce qu'il s'est passé avec son atelier et son matos depuis qu'il a fermé ses portes; enfin c'est ce qu'on m'avait dit plusieurs fois déjà.
    Vu ses savoirs et la région ca aurait été l'opportunité parfaite pour le suivre un peu.

    Oui, carbone et bambou j'y ai réfléchis plusieurs fois, mais à paris je n'aurai jamais l'atelier pour en faire le soir, donc à priori faudrait que je vise les weekends seulement.
    Après en carbone, j'ai déjà pas mal apprit pour en faire une roots, et j'ai un ancien chef qui avait fait plusieurs projets avec du carbone mais pareil faut un espace bien airé !!! et quelques bonnes outils pour s'en faire un.

    Après y'a les tutos que j'ai pu voir avec les mecs qui sculptent leurs cadres en mousse, et polystyrene, puis applique le carbone par dessus par couches, avant de dissoudre la mousse et autres à l'intérieur avec un mélange de produit chimiques ! Puis il faut se faconner des poches "pression" pour la compression après la pause du carbone et résine

  • Le carbone c'est un peu plus chaud à faire, mais le bambou je dirais que si tu as un balcon (ou au moins une pièce aérée) et de quoi placer un JIG, un établi et une perceuse à colonne, c'est jouable. En appart' t'as moins de contraintes que pour souder.

    Il y a pas mal de cadreurs qui ferment, après pour savoir ce qu'ils deviennent...

  • Et bien il me semble que dans le cas de Courtois, ca s'est passé à ses fils mais que la boutique et pas le service sur mesure, et que quelques temps après ils ont fermé tout court, ou au moins cela reste que une petite boutique cycles maintenant.
    Je me suis un peu penché sur son histoire et je compte continuer, il y a peut être des merveilles encores dans ma région ;)

    Oui les bambous c'est moins compliquées certes, mais j'aurai bien voulu experimenter, donc peut attendre l'achat immobilier, ou que j'ai une peu de vacances pour bosser dans la grange ou garage de mon frère !

  • https://www.youtube.com/watch?v=OWcWrjdB­2Ao&fbclid=IwAR3KwrBhHczz1HuCls09ABZbhO_­T88aemcHJTyO7_K94RUOqxOGY2Sz1nsQ

    Le vieil atelier avec un demi siècle d'histoire, les outils custom (le bras mobile pour tenir le cadre <3<3<3 !!!), l'artisan qui a une tonne d'anecdotes et d'expériences à partager ! Une pépite !

  • Je viens de regarde ca ce matin tiens, il est vraiment débrouillard le gars ! Ca donne vraiment envie de s'y mettre, j'adore !

  • Cool si tu viens sur Grenoble.
    Tu pourras peut-être m'initier à la soudure!
    :)

  • En gros il a commencé à faire des cadres pour lui, puis pour ses amis cyclistes, puis pour des clients, mais il a commencé à une époque et dans un pays où c'était très peu développé. D'où je suppose l'habitude prise de faire ses propres outils et pièces personnalisées.

    Apparemment ce gars est une légende là bas ^^ .

  • Avec plaisir, j’ai de la famille sur voiron, Seyssinet, jte tiens au courant :-)

  • Il en a bien l'air, on dirait qu'il est capable de tout et autodidacte en plus c'est top !
    C'est vraiment le petit cadreur cool qui donne envie d'avoir un de ses velos juste pour raconter l'histoire

  • Post a reply
    • Bold
    • Italics
    • Link
    • Image
    • List
    • Quote
    • code
    • Preview
About

Devenir cadreur ?

Posted by Avatar for Celika @Celika

Actions