Devenir cadreur ?

Posted on
Page
of 6
First Prev
/ 6
  • Il devait y en avoir quelques-uns en Europe comme ça jusqu'aux années 90-2000 et la grosse mode du carbone et des alus ultra-fins difficiles à travailler à l'ancienne...

  • Je vais m'y mettre a la recherche sur le bamboo. J'aimerais bien savoir si quelqu'un a tenter un bambou plus fin, ou des composites a partir de feuilles et laminées bambou.

    Je sais qu'en intérieur et mobilier c'est courant donc ca devrait pouvoir se transférer vers le velo

  • Il me semble que certains utilisent des fibres de carbone pour faire les "raccords" (toujours avec de l'époxy).
    Sauf erreur tu dois pouvoir mixer des tubes de carbone et du bambou pour ta construction. Ou faire une structure "tour Eiffel" (attention au poids des liaisons).

    Je ne sais plus si j'avais fait tourner ça ?
    https://www.veloartisanal.fr/topic/123/d­evenir-artisan-du-cycle/34
    Et au passage le parcours du créateur de Menhir Cycles, qui est très sympa :)
    https://www.veloartisanal.fr/topic/289/m­enhir-cycles-yoann

  • Yop

    Un p'tit texte que j'ai trouvé sur le site du Sénat, avec des questions très pertinentes et une réponse.. disons... dans un style politique (ouiiiiheuuu faudrait qu'on y réfléchisssseeeeuh...).
    https://www.senat.fr/questions/base/2010­/qSEQ100915331.html

    Je fais essayer d'envoyer un mail aux ministères concernés, voir ce qu'ils en disent (s'ils daignent me répondre).

    Et voir avec Pole Emploi s'ils seraient d'accord pour aider au financement d'une formation (ça m'embêterait de devoir mettre beaucoup de ma poche ou des financements de la région ou autre dans la formation, dans la mesure ou il y a pas mal d'investissements à prévoir en outillage et locaux).

  • je pense que la formation sera pas un souci. le challenge vient de ce qui arrive derrière. l'étude de marché et le vélo.

  • la réponse du sénat, en lisible:

    Le décret n° 95-937 du 24 août 1995 relatif à la prévention des risques résultant de l'usage des bicyclettes fixe les règles visant à garantir la sécurité du consommateur qui achète une bicyclette.

    Ce texte réglementaire s'applique à toutes les bicyclettes, que celles-ci soient fabriquées en petite ou grande série. Fondant les actions de surveillance du marché, les dispositions du décret renforcent la confiance du consommateur envers tous les vélos mis légalement sur le marché.

    Cela bénéficie particulièrement aux entreprises les plus petites et les plus jeunes, qui ne peuvent appuyer cette confiance sur leur taille ou leur notoriété. Il convient de noter que le décret n'oblige pas à recourir aux normes applicables pour attester du respect des exigences de sécurité.

    eeeeh? ça explique les vélos merdiques vendues en grande surface...

    Une autre possibilité est offerte qui consiste à démontrer que le produit est conforme à un modèle bénéficiant d'une attestation de conformité aux exigences de sécurité délivrée à la suite d'un examen de type par un organisme habilité.
    Dans le cas des vélos sur mesure et des très petites séries, le recours à l'examen de type est à privilégier, les organismes habilités d'évaluation de la conformité offrant alors des procédures particulières, adaptées et proportionnées à ces situations. ----qui, exactement?

    Afin d'arriver à un cadre satisfaisant pour de telles procédures, un dialogue pourrait s'instaurer au sein de la coordination des organismes habilités dans ce domaine, qui est animée par le Laboratoire national de métrologie et d'essais ou avec l'appui de la Confédération française pour les essais non destructifs.
    Par ailleurs, aucun obstacle réglementaire n'empêche de remplacer le cadre d'une bicyclette de série par un cadre sur mesure dès lors que l'une des procédures permettant d'attester de la conformité de la bicyclette complète aux exigences de sécurité est suivie.

    Là encore, il conviendrait d'examiner avec la coordination des organismes habilités comment des procédures spécifiques peuvent être élaborées pour attester de la conformité de tels produits.

    Il est également conseillé aux professionnels de contribuer aux travaux de normalisation qui font évoluer les normes donnant présomption de conformité pour ce type de vélos.
    Cette participation est gratuite pour les PME en application de l'article 14 du décret n° 2009-697 du 16 juin 2009 relatif à la normalisation.

    Concernant la couverture d'un fabricant de bicyclettes sur mesure par un assureur, celle-ci pourrait nécessiter la négociation d'un contrat spécifique, distinct de ceux couvrant les fabricants de bicyclettes en série, en liaison avec l'organisme qui a procédé à l'évaluation de la conformité.

    Enfin, la mise en place d'un marquage CE simplifié pour les vélos sur mesure ne saurait être retenue, car les bicyclettes ne sont pas soumises au marquage CE puisqu'elles ne font pas l'objet d'une législation communautaire d'harmonisation.


    y'a une bonne partie de la réponse qui sert juste à rendre le pavé illisible ou c'est moi?

  • Bah on noie le poisson, sinon ça passerait moyen de juste dire "bof osef, on verra p'têtre un jour si on a le temps".

    L'étude de marché effectivement ça va être un peu chaud. Heureusement qu'il y a un boom du cargo et du vélo en général, plus l'entreprise italienne (Officine Recyle) qui peut me servir d'exemple. Ça justifie un peu la création d'une entreprise de ce type.

  • Autant celui a 500€ a l'air sympa avec des finitions correctes, autant l'autre a 800€ avec une base de tout mou c'est abusé je trouve. Mais c'est compliqué d'estimer si le prix est correct pour ce genre de création.

    Sinon j'avais un peu dans l'idée de commencer en vendant quelques vélos sur LBC mais c'est chaud niveau assurance et cie..

  • les deux viennent du même lascar.
    c'est clair qu'il y à un point de fatigue au millieu du cadre...et pas grand chose pour le renforcer.
    +300 pour un vtc suspendu sur un rigide, lol...
    perso, les premiers protos, j'irais pas au dessus de 500.

  • Je me dis que c'est un moyen d'amortir un peu le matos et les matériaux, mais faut pas chercher a faire trop de bénéfices, surtout si tes réalisations sont pas nickel. C'est sûr que ça fait des heures de boulot non rentabilisées.

  • C’est le coût de « rodage »
    Si tes protos sont très aboutis rapidement, tu commenceras à faire des sous rapidement

  • Et pour faire rentrer des sous un peu, est ce qu’une activité de vélociste dans ton coin ne ferait pas de sens (je connais pas du tout ta région, je balance ça comme ça). J’imagine qu’avec « le monde d’après » ils vont subventionner ce genre de boutiques

  • J'avais postulé chez décath, faut que je le recontacte à la fin de ma mission actuelle. L'avantage c'est qu'il semble aisé de moduler en mi-temps si besoin.
    Sinon il y a quelques bouclards, à voir si ils cherchent du monde. Ou Guidoline mais c'est un service civique, la paye est vraiment ric-rac...

    Mais faudra que je trouve un moment pour caser les quelques mois de formation soudure si j'en fait une...

    Le coup de vendre sur LBC ça me semble aussi intéressant pour de "débarrasser" de tes essais (s'ils sont sûrs et fonctionnels). Genre t'avais envie d'un tallbike, finalement bof, hop tu peux récupérer au moins l'argent investi.

  • Yop !

    J'ai contacté mon assureur pour savoir s'il pourrait assurer les vélos en responsabilité civile, tout en lui précisant bien qu'il n'y a pas d'homologation réellement possible à l'heure actuelle. To be continued...

    Et en parallèle je vais voir avec Pôle emploi ce qu'ils me proposent niveau formations et réorientation.
    Et faire une estimation des coûts (une fois que j'aurais une estimation des tarifs d'assurance). Ce serait top si je pouvais inclure un petit tour et une fraiseuse, au moins dans un second temps. Pour la fabrication de vélos spéciaux et pièces custom c'est un réel plus.

    Allez, chaud patate !
    https://www.youtube.com/watch?v=ZXsQAXx_­ao0

  • Salut

    Réponse de mon assureur: nope, on assure pas ça tant que c'est pas du matos homologué... Je suppose que la plupart des assureurs vont raisonner comme ça (à voir peut-être avec ceux orientés kit-cars, voitures/moto préparées pour la piste, etc...).

    @Kang @Parisian_framebuilder , si ça ne vous dérange de communiquer là dessus seriez vous d'accord pour dire comment ça se passe de votre côté ?
    Il me semble qu'il y a quelques autres personnes sur le fofo qui sont dans le milieu ?...

    Là on a commencé à voir avec @cosmo_the_second pour s'associer et ouvrir un petit atelier dans le coin, mais les assurances/homologations restent le gros point bloquant à mon sens (s'il y a un pépin avec un vélo et que ton assurance ne porte pas dessus, au mieux la boite coule, au pire tu payes des indemnités pendant des décennies...). Vu qu'on prévoie aussi de faire de la réparation et de la vente d'occaz, ça devra porter là dessus également.

    Merci !

  • Post a reply
    • Bold
    • Italics
    • Link
    • Image
    • List
    • Quote
    • code
    • Preview
About

Devenir cadreur ?

Posted by Avatar for Celika @Celika

Actions