Monter et rayonner ses propres roues

Posted on
Page
of 17
First Prev
/ 17
  • J'ai déjà un SP et j'en suis méga content donc je vais en reprendre un. Pour l'arrière, soit je réutilise le dt que j'ai, soit un shimano ultegra ou DA d'occaz fera le taff. Le tout sur Open pro UST.

  • SP c'est la loterie. Soit ça tient quelques milliers de kms, soit ça casse rapidement.
    Perso je préfère mettre 100 balles de plus dans un SON Deutsche qualitat.

  • Désolé, je t'avais lu mais complètement zappé de te répondre! (Bordel c'était il y a 21 jours déjà...)

    Merci beaucoup pour toutes ces infos donc! Du coup j'ai confié ma roue pétée au maestro @Elpolo, et je pense que je vais continuer sur cette lancée pour les suivantes :)

  • Hello,
    J'ai un peu la même demande que @Mrboulard je recherche des jantes en 650B freinage à patins et si possible noires, enfin bande de freinage noire ou ceramic ou exalith ou chaipasquoi!
    Est ce que Mavic a fait de telles jantes?
    J'ai vu des SOMA qui ont l'air sympa mais uniquement dispo aux states...

  • uniquement dispo aux states...

    ou pas ! noire.

  • @gko merci pour le lien. Mais en fait c'est plutôt le modèle El Nino qui me plait et je ne l'ai pas vu sur le site en question. Je continue ma recherche...

  • J'ai enfin trouvé mes jantes pour le CBT, du coup récap :

    • moyeux Campa Record (les derniers silver) 32T ;
    • Jantes TB14 ;
    • Usage : occasionnel ;
    • Poids du bonhomme : 72 kg.

    Je me tâte à y mettre du Sapim Laser en rayon (plutôt que du race) : c'est pignole, c'est light, tout ça. Bref la vie qu'on a choisie.
    @Johnny_B. m'a déjà prévenu sur le montage potentiellement un peu galère, et j'ai encore quelques interrogations :

    • Ligatures obligatoires/conseillées ? Si oui, est-ce que ça compense pas le gain de poids marginal réalisé sur les rayons ?
    • J'ai lu qu'à l'usage, les roues étaient moins rigides (j'ai pas large entre le pneu et les bases, donc en danseuse j'ai peur que ça touche... j'ai pas des gros watt, mais j'ai mes 5kg de trop), voire que les rayons s'allongeaient sur des grosses contraintes (genre nid de poule). Mythe ? Réalité ? Usage pas adapté (frein a disque, pas assez de rayons, cycliste trop lourd) ?

    Pour le Gravel, je suis sur l'option D-light, pour plus de confort par rapport aux Race, et une solidité apparemment largement suffisante.
    Mais pour le route, je me demande si c'est pas une espèce de compromis mou.

  • Ligatures obligatoires/conseillées ?

    Extrait du bouquin de Jobst Brandt :

    TIED-AND-SOLDERED SPOKES
    Spokes can be tied and soldered together with fine wire at the places where they
    are interlaced. This practice was used on high-wheeled bicycles after the
    introduction of cross-laced spoking to prevent broken spokes from lashing
    about and causing a crash. These spokes could be over thirty inches long. This
    practice has been kept beyond its time as its original purpose has vanished. Its
    perpetuation has been justified by claims that it increases wheel strength.
    Measurements and computations both show that there is no change in lateral
    stiffness, torsional stiffness, or strength (in small- or large-flange wheels)
    between tied and untied spokes. Although crossed spokes fret and notch each
    other after prolonged use, restraining this motion does not cause any changes
    that can be measured. The only benefit of this tying and soldering is restraint
    of broken spokes. Otherwise the procedure has no value for road wheels and no
    value for track-racing wheels where it is still sometimes used.

  • montage potentiellement un peu galère ?

    Disons que les rayons du type DT Compétition Race / Sapim D-Light, et a fortiori les DT Révolution / Sapim Laser, ont plus tendance à twister quand on serre les écrous.
    Pour ces rayons, la mise en tension demande donc un peu de doigté. Il n'est par exemple pas inutile de se servir d'une pince pour éviter que les rayons ne se tortillent. Pince spéciale quand on a des sous, sinon pince plate avec du gaffer sur le bec.
    Pour vérifier qu'ils ne vrillent pas trop, certains mettent un bout de scotch sur les rayons, d'autres se servent de mini pinces à linge. Chacun son truc.
    Dans tous les cas, huile de lin sur les filetages (perso je me sers de RustOil).
    Oualà.

  • Même Lightweight ne ligature plus

  • j'aime bien les trombones perso :) - la pince c'est brutal non ? je sais pas comment font les monteurs pro - Apres j'ai l'impression que c'est assez repetable le twist avec des ecrous correctement lubrifiés - et que la correction du twist est a peu pres tjr la meme, donc qu'avec l'habitude tu dois arriver a le jauger correctement au feeling. il fait comment @Elpolo ?

  • Merci @Johnny_B. !

    Pour les ligatures, j’avais déjà lu et retenu que c’était surtout pour éviter qu’un rayon pété ne finisse je sais pas trop où. Et parce que c’est cool.

    Pour la torsion, déjà en 2/1.8/2 je serre un peu au dessus et je ramène en arrière. En revanche j’avais pas l’astuce du scotch, pas con !
    Et pour les pinces de maintien, j’ai un peu étudié la question. Je crois que Unior en fait une pour la moitié du prix d’une pince tire-cable (qu’il faut encore modifier), sinon c’était Roval, mais cher et pas facile à trouver.
    Et naturellement la Park Tool CSH-1 qui vient de sortir mais que je trouve pas hors US.

  • Perso pour les rayons light:
    -blinder d'huile de lin
    -pincer les rayons pendant qu'on les tend pour sentir le "twist" et le petit 1/8 de tour vers l'arriere
    -faire "craquer" la roue 20 fois s'il le faut jusqu'à ce qu'elle bouge plus

    Pour les rayons très light je fais en +:
    -une pince clé multiprise knipex (donc lisse) pour maintenir les rayons. Avec un petite encoche dedans ça les tiens bien et ça ne les marque pas
    -ecrous doublesquare et tension par l'extérieur pour tenir le rayon à ras l'écrou

  • Pour tes questions perso en dessous du sapjm d-light je considère ça un peu come du folklore.

    J'aime bien la gueule des rayons très fin mais j'ai pas l'impression que ça ait un grand intérêt par rapport à du plus classique d-light/race/Cx Ray. Et c'est casse couille a monter

    Et la ligature folklore aussi :o

    Je suis pas le plus gros des rouleurs mais là où je sens une différence de tension de 10/15kg sur une roue impossible de sentir l'effet de ligatures.

    Ça m'arrive d'en faire pour les clients qui ont besoin de rigidité psychologique mais en dehors de ça j'ai l'impression qu'on a beaucoup de croyances sur ce sujet depuis 100ans...

    Après c'est un avis de mec blasé qui passe ses journées à monter des roues. Ça m'empêche pas de rouler des rayons en 1.5, des roues ligaturées, des chaînettes sur mes boyaux et même des roulements céramique

    Donc fait ce qui te fais rire/kiffer

  • D'après de vieux routards, le ligaturage était pour rendre plus costaud une roue et éviter qu'un rayon se balade si casse. Les rayons utilisés étaient à l'époque souvent en acier galvanisé et on trouve encore des roues à boyaux en rayon de 1.8.

    Maintenant, je cite Steph18
    "Les rayons inox des années 2000 ainsi que les tolérances d'usinage des moyeux et des jantes ont rendu la ligature obsolète sauf dans les cas particuliers comme des roues carbone à 16 rayons pour le cyclo-cross par exemple, seulement sur les rayons croisés du côté roue libre bien sûr ou les roues de vélo de voyage amenés à rouler sur des terrains cassants à l'autre bout du monde. Et dans ce cas rayonnage croisé à 4 pour apporter le plus de souplesse possible, plus possibilité de rondelles intercalées entre la tête de rayon et le moyeu."

    Ligaturer pour la rigidité latérale, je cite emilpoe :
    "Je monte mes roues de mes randonneuses avec des rayons très fins (2.0 - 1.5 - 2.0) ce qui me permet d'avoir de la souplesse et de la résilience. L'inconvénient c'est qu'en danseuse la roue est très "molle".
    Le ligaturage permet de résoudre ce problème en rigidifiant la roue latéralement tout en gardant sa souplesse générale."

    Perso, je pense qu'il n'est pas inutile de ligaturer, selon ses besoins (terrains cassant), son budget et son matériel dispo

  • Moyeu Silver poli miroir, belle flasques, à peine bruyant et robuste (corps de roue libre en acier) j'avais le même besoin (en version disque) et j'ai pris un Vélo Orange Grand Cru.

    Le mien a récemment passé les 11.000km, j'ai jamais eu à m'en plaindre, ni même à y toucher

  • J'ai la possibilité de choper une paire de moyeux Mavic SSC avec corps carbone (aucune idée du modèle exact). Ils sont en 20 AR et 16 trous AV
    Quelqu'un aurait des idées pour des jantes carbones pas trop chères afin de me monter une paire sympa light.
    J'avais vu passer un lien sur ce forum, mais impossible de remettre la main dessus

  • Tu veux du pneu ou du boyau ?

    En boyaux j'ai des jantes mavic carbone neuves qui sont faites pour aller sur ces moyeux

  • Si t'es joueur Aliexpress ou ebay.
    Si tu l'es moins (et encore à voir) il y a des "importateurs/revendeurs" sur trocV et cie.

    Sinon tu as les boites asiat de qualité genre light bicycle et autres mais c'est un cran au dessus en budget.

    Sinon regarde les destock crc et autres bonnes affaires probike...

    Après c'est de l'occase ou nos.

  • Les produits Light Bicycle ont l'air au top, plus cher effectivement, mais pourquoi pas !
    Merci ;)

  • Venn aussi.

  • Post a reply
    • Bold
    • Italics
    • Link
    • Image
    • List
    • Quote
    • code
    • Preview
About

Monter et rayonner ses propres roues

Posted by Avatar for Lee @Lee

Actions