Le retour de Sasmok (Gravel grinding/Sexy commute)

Posted on
Page
of 2
/ 2
Next
  • Un vrai petit bonheur de retrouver le forum sous son ancienne forme.
    Merci aux gars qui ont géré le dossier !

    Je viens vous présenter mes vélos et surtout les aventures que je vis avec.
    Dernier trip en date, je suis parti avec 2 copains en Haute Savoie, pour un micro festival organisé par des copines.

    On devait partir de Paris pour 5 jours de vélo et un peu plus de 500 bornes. Le boulot nous retiens tous un jour de plus en ville on short-cut dès le départ en prenant un TER direction Auxerre.

    On est clairement une belle bande de rigolo, mon pote avec le Pelago (Barnab) roule bien, pour Antoine notre deuxième camarade, c'est le premier trip sur un vélo qu'il vient de se chopper. Un peu d'appréhension avant d'attaquer mais grosso modo tout le monde est super chaud.

    La route est belle, il fait beau. Le plan c'est de traverser le Morvan, passer par Châllon, descendre la Saône puis rejoindre la Haute Savoie en passant par Bourg en Bresse. On finira par la Montagne qui va bien nous casser les pattes ! En gros 400 km.

    Après une première demie-journée de 60 bornes au top et une nuit de camping sauvage à la cool, on attaque le jour 2 qui s'annonce un peu pluvieux. Pendant le gros de la drach' on développe une technique rudement efficace. On roule 30 min et on s'offre un remontant.

    Ca fonctionne plutôt bien et au bout de 2/3H la pluie s'arrête. Le Morvan à ce truc particulier d'être un sacré vide humain. Et un dimanche en plein mois d'aout tu te demande assez vite quand est ce que tu vas trouver à manger. Chanceux, en passant près d'un tout petit bled on tombe sur le vide grenier annuel !

    Qui dit vide grenier, dit buvette. L'accueil des locaux est sympa, on se prend chacun une saucisse/frite qui fait bien plaiz'.
    Mon pote au Pelago ce trouve une casquette sur un des stands il est refait, on repart.
    On roule bien mais Flo commence à sentir une sale douleur au genoux. Des restes de la semaine précédente ou il a roulé fort en Normandie solo.

    Du coup il prend son mal en patience et on pose la tente dans un camping pour prendre une douche chaude et sécher nos affaires. On a du faire 80/90 Km

    S'en suit une drôle de soirée. A coté de nous un gars qui voyage à vélo lui aussi nous dit que des gars on monté un système son dans le PMU du bled. On a du mal à le croire mais on se motive à aller sur site. Et effectivement un petit groupe de teufers, plus précisément les FMR (Free Morvan Resistance) on posé les watts et balancent de l'Acid à pleine balle sous les plafonniers d'hôpital du bar. On rigole bien et on va se coucher un peu plus tard que prévu.

    Le lendemain on remballe et on a pour but de rejoindre Challon-sur-Saône ou un pote de Flo ce propose de nous héberger.
    Après un resserage de vis sous le regard des vaches on file à toute vitesse.

    Le genou de notre pote ne va pas en s'améliorant et plus ça va moins ça va.
    On se stop devant une pharmacie qui est sensé ouvrir à 14H, il est 14H c'est fermé mais on décide de patienter.

    Un petit vieux vient bavarder avec nous, on rigole bien avec lui pendant une bonne demie heure. Mais on s'inquiète de ne pas voir la pharmacie ouvrir. Le petit vieux (qui ressemble vachement à Léo Ferrer) rigole de plus belle en nous expliquant que le pharmacien c'est lui.

    On repart avec le plein d'anti inflammatoire et de la crème pour mon pote. Clairement la moyenne du jour est pas folle mais on perd pas espoir de rejoindre Mâcon avant la nuit.
    Pour autant on ne s'interdis pas de nous arrêter 1h plus tard pour une petite collation Chez Christine.

    Va t-on rejoindre Challon ? La suite au prochain épisode.

  • Welcome back. La suite !

  • Sympa le report, les photos illustrent bien !

  • Cool ce petit report !
    Clairement on sent que l'ambiance (et les remontants/collations) prime(nt) sur la moyenne horaire !
    On dirait un ride du SCARM votre histoire, les crevaisons en moins. :D

  • Trop cool de te revoir, vite la suite!

  • félicitation, j'adore ce genre de trip

  • On est chanceux, en quittant le Morvan on se retrouve rapidement le long d'un canal qui va nous mener jusqu'à Challon. Le vent est avec nous et les anti-inflammatoires font effets, la moyenne remonte !

    On se rapproche de notre destination à vive allure, notre trip prenant une dimension quasi sportive nous décidons de nous arrêter pour manger un gouter et claquer une mèche.

    S'en suit 20 derniers kilomètres assez planant. On longe toujours ce canal dont on a oublié le nom et 1h plus tard on est accueilli par Enzo dans son appart/studio photo au coeur de Challon. Nous devons avoir fait 80/90 km
    Notre hôte nous propose une soirée fondue. L'idée nous parait brillante et après quelques verres nous voici tous attablé autour de 2/3 kilo de fromage fondu.

    Après vérification, le mélange fondue/Kirsch n'est pas vivement recommandé par l'UCI avant un grand jour de performance. Le réveil est quelque peu difficile. Enzo (qui quelque part ne devait vouloir voir notre voyage aboutir) nous propose de nous remettre d'aplomb par une matinée de wake-board.
    On doute tous un peu de la pertinence d'une telle idée. 2h plus tard les pieds sanglés a une board, tiré par un cable à 30 km/h sur le plan d'eau du coin, on rigole bien, nos estomacs un peu moins. Après une bonne session (deux rides réussis pour une vingtaine de chutes) Enzo nous dépose sur un parking de super-marché à Mâcon.

    On se remet en route, il doit bien être 14h, on vise Bourg en Bresse pour la nuit.
    On a pas pris beaucoup de photo de cet étape parce que le biotope n'était pas incroyable. Après avoir choppé de quoi manger à Bourg en Bresse on ce dit que c'est vraiment pas sexy de dormir dans les parages. Du coup on continu de rouler, sur la route on croise des pancartes qui indiquent un point de vue sur une butte avec un observatoire. On vise dans cette direction et alors que le soleil se couche on attaque les 600 m de dénivelé menant au sommet. C'est dur, mais la vue est de plus en plus belle et ça fait digérer la fondue.

    On se rapproche du sommet, un gros labrador EDIT Golden Retriever nous accompagne une petite partie de la côte.

    Une fois au sommet on se trouve un coin un peu à l'abri. Mine de rien on est tous assez crevé, le genoux de Flo tient le coup et c'est maintenant le mien qui montre des signes de faiblesse. On mange et on rigole en ce disant que demain on est sensé attaquer les Alpes pour ce rapprocher de Genève.

  • Trop cool tes récits !

    Le doggo c'est un golden retriever pas labrador

    #DogNazi

  • Je m'en vais éditer ça ! :)

  • c'est bon d’être jeunes non? bon trip!

  • Génial comme trip, c'est doucement décadent comme on aime, en mode balek un peu, on attend la suite !

  • Trop cool ce report !

  • Lourd, cool les photos argentiques!

  • Salut à tous,

    Je profite de cette période de digestion pour finir ce récit entamé il y a bien trop longtemps.
    La 4 éme journée de ce voyage va ce révéler être un vrai petit Everest. Au programme de la grimpe de la grimpe et encore de la grimpe.

    Après avoir replié les tentes on décide de shortcut par la foret pour gagner du temps. On tombe sur de la jolie nature. C'est bien pour faire des photos mais en réalité on s'aventure plus sur un sentier de rando que sur de la section de gravel roulable. On galère pas mal mais on arrive à sortir des bois pour attaquer la première bonne côte.

    On se fait doubler par quelques cyclo avec des vélos en plastiques qui nous souhaitent bien du courage. Du coup on commence à comprendre que ça va pas être si simple que ça.

    Flo qui fait le malin sur la photo au dessus à toujours mal au genoux et moi aussi, on serre un peu les dents et on appuie sur les pédales. Notre camarade Antoine lui nous fout un peu le seum avec un coup de pédale super léger et une belle allure. Mes pneus d'influenceur Gravel sont clairement pas approprié à l'asphalte des routes que l'on emprunte. En plus de transformer mon vélo en énorme mulet je me tape une deuxième crevaison en 4 jours.

    On arrive non sans mal au sommet après 2h de grimpe et on attaque la descente à toute berzingue vers le lac du bourget. Il fait beau, il fait chaud, énorme kiff de plonger dedans et de montrer nos musculatures hors-normes aux mamies topless qui bronzent à côté de nous.

    On mange un sale sandwich et on attaque le premier vrai col qui grimpe sa race. C'est raid de ouf, mon genoux me fait vraiment mal et je donnerais père et mère pour quelques dents en moins. Il commence à faire vraiment bien chaud et chaque petit tunnel est un moment de plaisir.

    On pousse et on se pause quand on en a marre, on est quand même bien chargé, mais la dynamique de notre trio nous fait tenir le coup. Les trouples c'est vraiment la vie.

    L'arrivé au sommet est une libération, on pause fièrement devant le panneau du sommet.
    Allez-y rigolez un bon coup, 1135 m !

    On cartone la descente et j'avoue que c'est le seul moment du voyage ou je me suis senti un peu con de ne pas avoir pris de casque. En arrivant à Bellegarde on s'arrête pour faire des courses pour notre dernière nuit. La température a commencé à bien baisser et en posant le pied devant le Spar je sens une putain de douleur dans mon genou.

    Je comprends que mon muscle/tendon c'est refroidi de ouf durant la descente et que la ça va pas être possible de repartir pour les 40/50 km restant. On a bien du en faire 100/120 aujourd'hui et on commence à tous être cuit.
    Durant toute la route on a pas arrêté de se dire que l'important c'était le plaisir. On sait que nos potes nous attendent et on prend la décision de sauter dans le prochain TER pour garder du jus pour les 4 jours de teufs qui arrivent.

    Ce premier voyage à trois s'arrête un peu brutalement. Dans le train on est cramé mais tellement heureux de la petite aventure qu'on vient de partager ensemble. On va remettre le couvert pour sur. En attendant, bien nous à pris de se stopper avant de se faire vraiment mal.
    On est accueilli comme des héros aux festivals de nos potes et on passe un grand weekend de débauche formidable. Bref rendez vous le printemps prochain pour une nouvelle ride :)

  • Salut les mans,

    J'ai pas posté ici depuis longtemps, mais vu que je suis à la recherche de bon conseil je relance ce petit topic.

    Je cherche a optimiser transmission sur mon CDF. J'ai changé beaucoup de chose sur ce vélo mais je roule toujours avec le groupe Tiagra d'origine. Fiable à 3000 % j'ai pas grand chose à lui reprocher si ce n'est son pédalier route 50-34.

    J'ai clairement un usage touring/gravel de ma monture, et je cherche à lui donner un peu plus de reprise dans les grosses bosses et single track. Je vous cache pas que j'ai du mal à représenter combien de dents faire sauter dessus.

    Le changement le plus smart me semble être de partir sur le GRX RX810 Sub-Compact 31/48. Rien que pour la compatibilité avec le reste de mon vélo, mais aussi pour la confiance que j'ai dans la marque nippone. Je me demande juste si 3 dents en moins sur le petit plateau vont faire une vraie différence ?
    Pouvez vous m'aider ?

    En prime deux, trois photos le long de la traversée du Morvan du weekend dernier. C'est toujours le paradis ce spot !

  • 46-30 ! Tu as soit les pédaliers GRX400 ou 600 je sais plus, sinon tu as du fsa, et plus haut de gamme praxis, rotor et white industries. Sinon le Easton EA en 46-30 ou 47-32.

  • Un TA arrow (édit : horrizon) et Zhou ! Blague à part le grx ça fait pas rêver, et puis il y a des soucis d'appro en ce moment.
    Le FSA est bien cool aussi !

  • Je ne peux que conseiller le TA, mais je dirais un horizon. Je vais surement craquer pour un deuxième...

  • Ha merde je m'ai trompé j'ai édité... Si tu en vends un un jour je prends un ticket 😉

  • C'est bien noté. D'ici 10 ans 😉

  • Question con de mec qui ne pratique ce genre de vélo que sur insta mais tu ne peux pas plutôt changer la cassette (quitte à aussi updater le dérailleur). À l'arrière je n'ai pas l'impression que ton grand pignon soit énorme.

    Ah et si je dis des conneries de sale roadie ou fixiste n'hésitez pas à me jeter des pierres

  • Merci a tous pour vos retours,
    J'ai pas mal de truc à regarder du coup. Le Horizon à l'air top, c'est un sacré billet par contre entre le changement de BDP et le pédalier. Tu le roules avec quoi comme dérailleur @Mrboulard ?

    @Bastonsoleil je me suis aussi posé la question, mais ça me fait vite partir dans des trucs excentrique niveau dérailleur. J'ai pas envie de partir dans des changements trop galère, je vise avant tout la fiabilité sur mes vélos. Je vais pas te cacher que même si j'adore bricoler à mon atelier, moins je fais de méca en voyage mieux je me porte.

  • Avec une patte wolftooth en plus tu bricoles pas grand chose en vrai, ça se fait tout seul

  • Un ultegra 10v sur une cassette 12-30d. C'est bien plus rigide que le combo pédalier ultegra/plateaux praxis que j'avais auparavant, le changement est flagrant. L'axe est plus gros et les plateaux sont sur une étoile (pas des vis cheminée).
    @tonicflo disait que le boîtiers étaient pas très fiable mais pour l'instant j'ai pas eu de problèmes de mon côté, ça a un peu coincé après une grosse pluie mais plus de problèmes depuis. Rotor fait aussi un boitier copatible, je crois.
    Après je l'ai trouvé en occaz, hein. Le prix est bien haut mais au moins c'est fait en France donc tu sais qui tu payes et comment les ouvriers qui le font sont traités.

  • @Pomor, je t'avoue que le rajout d'une patte de dérailleur supplémentaire sur mon mulet ça me rassure pas. C'est peut être psychologique mais c'est pour moi le genre de pièce qui va te lâcher au pire moment (en plus les grosses cassettes je trouve ça lourd et moche).

    @Mrboulard, en plus de ça c'est une jolie pièce à avoir c'est sur. Je vais réfléchir encore un peu et poursuivre mon benchmark héhé, même si je crois que j'ai bientôt fait le tour de ce qui se fait sur le marché.
    J'ai 10 jours à vélo entre Milan et Venise avec Madame pour réfléchir ;). Peut être les derniers tour de manivelle de mon Tiagra !

  • Post a reply
    • Bold
    • Italics
    • Link
    • Image
    • List
    • Quote
    • code
    • Preview
About

Le retour de Sasmok (Gravel grinding/Sexy commute)

Posted by Avatar for Sasmok @Sasmok

Actions