• Coucou à toutes et tous, bienvenue chez nous !

    Dans le désir de participer à la grande effervescence du printemps et du renouveau du forum, avec Powlowchon nous avons décidé de réouvrir ici quelques pages de notre amitié et notre passion commune de la bicyclette. Passion partagée avec d'autres membres du forum, devenus parfois des amis de la vraie vie.
    Pour célébrer cette grande joie numérique et le retour des feux d'artifices de coupable, de porn, de risers et de dérailleurs, dont nous nous délectons passionnément et discrètement en sirotant nos cafés du matin, ou pour oublier les nouvelles bien moroses qui abondent en ce moment, et pour remercier les copains qui nous ont redonné le goût au partage de nos vélos chéris (coucou @labitcherie, @Addri95 @leSournois et consor), voici donc sans plus tarder et après une entrée en matière déjà bien tartinée, le témoin des quelques souvenirs vélocipédiques qui nous ont vu grandir, souder des amitiés et réaliser des projets.
    Et pour ne pas parler uniquement, non sans nostalgie, du passé glorieux, voyez ce trend comme un témoin de nos pérégrinations futures, parce que nos envies d'aventures ne sont pas prêtes de s'arrêter.

    Après ce rapide préambule, laissez-moi me présenter. Sur l'ancien forum j'étais ed-sam (je crois ?). Je suis devenu eddy_samson parce que c'est trop idiot de ne pas utiliser son patronyme irl dans un forum de fixies quand il est estampillé NJS, vous en conviendrez. Je m'appelle Edouard, j'ai 28 ans, et j'ai commencé le vélo comme beaucoup ici très jeune, affaire de famille oblige, avec un gitane violet à paillettes (déjà) en 16', je dois avoir une photo qui traîne quelque part.
    Mon grand-père m'a appris à réparer une chambre à air alors que j'entrais à peine à l'école primaire, et disons que c'est resté. Le vélo était alors une activité de vacances, comme pour beaucoup de petits parisiens, et je ne retrouvais le mien que quelques fois par an seulement.
    Ce n'est que plus tard, en 2013, que j'ai eu mon premier vélo à Paris. J'avais bien depuis 2008 un abonnement vélib' pour rentrer de soirée, mais je trouvais l'usage du vélo dans la capitale encore trop dangereux pour vraiment m'y mettre.
    Mais revenons à nos moutons. C'est à l'issue d'un stage chez (feu) Urban Solution, institution parisienne de la pièce de fixie anodisée et du montage à la carte "ultra-personnalisé" que Philippe, le patron dont les plus anciens se souviennent, m'a offert un des vélos du magasin. Il s'agissait d'un modeste blb track noir sur miche pistard, avec bull horn cinelli et guido jaune fluo. J'ai encore aujourd'hui une pensée émue pour ce vélo, que mon petit frère à plié quelques années plus tard après une rencontre fortuite avec une automobile rue de Courcelles.
    Sachez pour la suite du récit que je n'ai jamais possédé beaucoup de vélos, mais je les ai encore tous, et j'ai parfois eu envie de me séparer de certains, mais je m'attache bêtement, que voulez-vous.

    J'ai donc acheté mon premier fixie en 2014, un vrai de vrai cette fois-ci, à Pierre, un membre du forum, dont je ne me souviens plus du pseudo. C'est un vigorelli de 2013, le nouar et jaune, mais je n'ai plus de photos de sa première config (tant mieux pour vous). Je l'ai encore à ce jour, je m'en sers tous les jours pour aller travailler (enfin quand j'allais travailler dans l'ancien monde, tmtc). Il est simplement sous une nouvelle peau, ça avait d'ailleurs été l'objet d'un topic dans (là encore, feu) la premiere version du foum.
    J'ai ensuite fait l'acquisition de mon premier route, un cervélo R3 de 2010 (je crois ?), qui à l'achat n'avait vraiment pas fière allure, monté par le père d'un cadet peu scrupuleux avec des pièces de fond de garage pas toujours de bonne facture. Mais j'ai pris le temps de le monter avec des pièces glanées ça et là, et j'en suis assez content.
    J'ai également eu l'occasion de mettre la main sur un plongeant bien clownesque grâce à notre cher @addri, qui un matin me sort du lit pour me dire qu'il a sous les yeux la chose en question mais qu'elle est bien trop grande pour lui.
    Et enfin, j'ai trouvé (très) récemment, et là vous allez comprendre que j'avais un petit truc derrière la tête, un bien joli vélo des années 2000. C'est en grande partie à cause de lui que j'écris ces lignes, mais on y reviendra.
    Les photos suivront bien sûr dans les posts dans la foulée, le temps que je me dépatouille de la manip.
    Je reviendrai plus en détail sur les trucs intéressants s'il y a lieu, merci de m'avoir lu,
    Des bisous

  • Je vais procéder par ordre chronologique pour sortir quelques vieilleries du garage, puisqu'on peut bien profiter du confinement pour les dépoussiérer. Sur les photos vous trouverez les premières bicyclettes que je me suis amusé à réparer et nettoyer vers l'âge de 12/13 ans pour palier à l'ennui des longues journées d'août dans les montagnes :
    Y a notamment un petit raleigh sur lequel j'ai fait et mes premières sorties sur routes et mes premières sorties de routes, un joli méral pas trop mal équipé, des veuteuteu sur lesquels ont allait faire des bêtises dans les bois... Un joli pot-pourri de mes premiers émois vélocypédiques, en somme !


    4 Attachments

    • 91D589D1-F57B-42E2-A6FE-45BAF1EE21FD.JPG
    • E23F69B2-CFEF-44C9-B2EE-68120C53F338.JPG
    • IMG_3939.JPG
    • IMG_3941.JPG
  • J'ai toujours bien aimé ces vélos femme Méral

  • Viennent ensuite ceux que j'entasse dans mon appartement depuis que j'ai quitté le nid familial :
    Les deux daily et le route carbone.
    Je dis deux daily parce qu'il faut bien faire semblant de trouver une utilité au plongeant, mais en réalité il prend plus la poussière qu'autre chose, ce qui m'a poussé à le vendre. Mais le confinement m'a fait douter, maintenant j'hésite à le garder...
    Le vigo va subir quelques modifications en rentrant de confinage, puisque je lui ai trouvé un sugino 75 grand mighty et une zen (coucou @exs75), parce qu'il faut bien ça pour traverser une moitié de paris deux fois par jour.
    Et le cervélo est trop bien à rouler, super confort, méga léger (6,57kg tel que sur la photo, la sacoche de selle et le chose garmin en moins). seul bémol, un manque criant d'âme auquel on saura remédier dans un avenir très proche !


    1 Attachment

    • IMG_3484.JPG
  • magnifique le meral, j'avais le même dans le viseur il y a quelques mois !

  • Toutes les pics ne sont pas passées donc :


    3 Attachments

    • IMG_3342.JPG
    • JPEG image-7191CF65E034-1.jpeg
    • JPEG image-BD0B6387A663-1.jpeg
  • Moi aussi, j'adore ce vélo. Et en plus on peut rigoler un peu avec :


    1 Attachment

    • IMG_3421.jpg
  • J'aime bien le fiksie plongeant !

  • On parlait plus haut du manque d'âme des routes modernes. Alors je vais raconter ici une petite histoire, celle de votre serviteur en mal de sorties à vélo. Il faut savoir que le weekend avant le confinement, on est parti ma copine et moi dans les Pyrénées, dans la maison de famille, moi avec mon route sous le bras. Et là paf, je vous apprend rien, interdiction de sortir au delà du kilomètre en périphérie du doux foyer, mince. Grande frustration que d'être entouré de montagnes et de routes vides, mais solidarité oblige, et dans le soucis de ne pas encombrer des lits d'hôpitaux parce qu'on a passé un triple arial 360 au dessus du parapet, je reste chez moi. Lbc devient mon seul ami, je suis en quête d'un achat compulsif qui lui seul saura combler ce vide. Là encore, je pense que vous voyez l'idée.
    Je tombe sur une annonce, à quelques 25km de chez moi, dans la plus proche ville où j'ai l'habitude de faire mes courses. Contact avec le vendeur, le vélo est en dépôt-vente chez un vélociste, qui, bien sûr, en cette période trouble, a baissé son rideau jusqu'à nouvel ordre. Seul un numéro de téléphone sur le rideau de fer tiré pour ne pas repartir complètement bredouille.
    Après plusieurs semaines d'attentes, le vélociste me répond, enfin, joie, il sera à la boutique demain.
    Le lendemain, surprise, le vélo n'a quasi jamais roulé. Acheté neuf par son unique propriétaire en 2000 pour son arrivée à la retraite, il a laissé le vélo au magasin après l'achat d'un VAE. On imagine l'âge du vénérable confrère cyclo, on ne se moque pas. Il est à ma taille, il est beau, il est pas cher, bref, je repars content avec le précieux dans le coffre :


    1 Attachment

    • IMG_3894.jpg
  • Une fois sorti du coffre, on peut l'observer à la lumière sous toutes les coutures : pas une trace de stockage, pas un poc, un état cosmétique qu'approuve même @leSournois !
    Il s'agit d'un pinarello opéra, carbone/acier, sur open pro sup ceramic, equipé en campa chorus 9v.
    Voyez plutôt :


    4 Attachments

    • IMG_3920.JPG
    • 2058A92B-EF8D-4398-9E55-1942CF73C59B.JPG
    • IMG_3915.JPG
    • IMG_3913.JPG
  • Magnifique, joli potence cyclo au passage :-)

  • Très joli le Pina ... J'avoue qu'il a l'air neuf !
    Chouette la conversion fixite disco plongeante aussi ! Toujours en vente d'ailleurs non ?

  • J'aime bien son côté d'entre deux époques, un temps ou l'argentique n'était pas encore complètement enterré par le numérique et ou l'acier résistait encore au règne du tout-carbone.
    Mais vous vous doutez bien qu'il ne vas pas rester comme ça, l'idée est d'en faire un néo-rétro avec les composants du cervélo. Ciao le plastoc moderne, bienvenue dans l'ère EPO period correct.
    On aura évidemment pas résisté à jouer un peu avant d'avoir sous la main tous les outils nécessaires à l'opération de transplantation de composants.


    2 Attachments

    • IMG_3927.JPG
    • 4D3DE25D-FD75-462A-AB62-D8E6E092CCB6.JPG
  • Oui l'annonce est toujours active, je me suis pas encore décidé si j'allais le garder ou non. Mais maintenant que j'ai de quoi le remonter avec des vitesses, ça me donne envie d'en faire un daily à vitesses et panier :/

  • Et sinon, pour revenir au sujet de fond, voici quelques photos pelle-mêle de nos vélos avec Paul, afin de lui faire une transition toute faite pour lui passer le flambeau de la discussion


    2 Attachments

    • IMG_2412.JPG
    • IMG_20180408_094217_Original.jpg
  • Pfiou ce pinarello est fou !
    Presque porn le truc, surement de la même époque que celui de @Felin

  • Oui c'est à peu près la même époque, pendant longtemps j'ai cherché un pina avec un pj team telekom / t-mobile, mais là l'occasion était trop belle. Sur les photos de l'annonce je m'étais même dit que j'allais le faire repeindre t-mobile style, mais en fait je l'aime beaucoup comme ça avec ses pantographies juvamine

  • J’ai toujours zieuté les opéra en raison du mélange entre l’acier et le carbone ! Belle prise, surtout ne le repeins pas

  • Le Pina avec les zipp déchire! J'adore aussi les paintjobs des deux cinelli fixe, c'est fait maison ?

  • C'est juste un avant goût, parce que le montage final du pina promet d'être chouette !
    Le bleu est un ridley oval, et oui c'est fait maison, c'est pas très bien fait en vrai. On l'avait fait avec les moyens du bord à l'époque avec paul, peinture en bombe, pas d'aprêt, un mauvais vernis... Une vraie cradosserie. On avait même verni une partie des vélos dans les parties communes de mon immeuble, ce qui nous a valu de se faire rosser par les vieux de la copropriété parce que les émanations étaient remontées par l'escalier de service dans tous les apparts...
    Mais je suis assez surpris au final de voir qu'avec le temps, la peinture tient pas si mal, surtout sur le vigo qui prend la sauce de caniveau et le jus de SUV d'octobre à mars

  • Salut Salut ! Powlowchon here ! Le P d'EPO, vous aurez suivi.

    Membre de l'ancien forum sous le même blaze, copain de vélo des mentionnés plus haut. Je vais être plus court, car Eddy a fait ambiance tartine. ;)
    C'est mon Papa qui m'a mis au vélo. Pour mes 15 ans, j'ai eu un super Bianchi route sur lequel je n'ai pas du tout fait assez de Km car les passions changent vite à cet âge, et la taille aussi.
    Mon grand truc c'est de rouler loin avec les copains. Et le vélo m'a apporté des amitiés fortes, comme Eddy Samson ici lu, et Le Sournois pour ne citer qu'eux. C'est tellement un moment privilégié quand tu commences à avoir quelques km dans les jambes, sur une route de campagne vide, dans un joli cadre avec un ou plusieurs copains. Et j'avoue aimer me faire mal pour comparer mon appendice sur Strava et autres. Vanité puérile.

    Ensuite, à 20ans, j'ai acheté un vélo de "ville". Qui était un chouette cadre acier français, badgé Raleigh aux couleurs de celui de Laurent Fignon, mais en fait ct pas ça. Mais il était chouette. Je l'ai acheté en Single Speed, puis conversion Fixite, pour finir en chouette daily que j'ai revendu à un pote. (Je l'ai revu récemment très rincé. Gros pincement au <3.


    1 Attachment

    • porteur3_zps939a1463.JPG
  • Ensuite, j'ai acheté le vélo qui m'avait tant fait rêver quand il appartenait à Taz, la plongeance.
    Quelques montages et beaucoup de souvenirs avec ce vélo. C'est toujours daily, je l'ai posté sur quelques topics un plaisir :


    3 Attachments

    • plongeant.jpg
    • plongeance4_zps2a553880.JPG
    • 13844251_10154639226593268_49641208_o_zpsjxrlquyj.JPG
  • Puis j'ai fait l'acquisition du Ridlaid gété 3000 OVAL COMPAK OVERLAP 500 repeint comme plus haut.
    Paintjob affreux à la base. (Avec le vigo d'Eddy et un Mash random du Sournois)


    1 Attachment

    • KRED_zpsxcd8ub6n.JPG
  • ahaha la potence tu la slam et @BenittoXXI et @Tom06 te le survalide x1000

  • L'achat est une histoire avec Le Sournois, lui encore, qui récupérait le pédalier et les roues et moi le reste.
    Il a été repeint et aujourd'hui ressemble à ça. C'est génial à rouler, un peu débile mais tellement fun. J'ai pour le coup pas mal de km avec celui-ci :


    1 Attachment

    • IMG_3880.jpg
  • Post a reply
    • Bold
    • Italics
    • Link
    • Image
    • List
    • Quote
    • code
    • Preview
About

EPO//Eddy, Powlowchon et autres joyeuseries vélocipédiques

Posted by Avatar for eddy_samson @eddy_samson

Actions