le gitane profil - le premier velo aerodynamique ?

Posted on
Page
of 2
/ 2
Next
  • Après tout ce temps de collecte de matériaux et de rédaction, et de sourçage, qui n'est pas fini, je me résous à poster une partie des mes recherches sur un des vélos les plus beaux jamais créés (point de vu entièrement objectif !) Le Gitane Profil, quelques petites anecdotes croustillantes mais surtout une plongée dans la belle époque du cyclimse français vous attendent au fil de la lecture !

    edit :
    En plus des sources intégrées directement dans l'article, j'ajouterai tous les sites et autres revues et articles de journaux utilisés dans ma recherche une fois que j'aurais fini de poster la (PART1).

  • LE GITANE PROFIL - LE PREMIER VELO AERODYNAMIQUE ? (PART 1)

    Pour les pignoleurs que nous sommes, les vélos qui sortent un peu de l’ordinaire en termes de géométrie, de tubing ou de composant sont fascinants. Quand ils ont marqué l’histoire de l’évolution du vélo et qu’ils ont équipé les plus grands champions, ils deviennent légendaires. Le gitane profil correspond complétement à cette description, en 1979, il aurait trouvé sa place dans Vélos Hi Tech et bêtes de course.

    Comme parfaitement décrit par @Fra dans son article sur le colnago du record de l’heure de Merckx, les vélos légendaires ou révolutionnaires sont entourés d’une aura de mystère, au même titre que les athlètes qui les ont magnifiés, ils deviennent des mythes. Nous allons tenter de percer le mythe du gitane profil et de comprendre son essence. Au-delà d’un simple vélo aerodynamique, quels facteurs ont permis à Cyrille Guimard et l’équipe Renault Gitane de proposer cette machine futuriste ?

    UNE MARQUE, UNE INDUSTRIE, UNE EQUIPE.

    La marque de cycle gitane est une des marques de vélo les plus connues en France, si ce n’est dans le monde. Les vélos Gitane ont équipés et équipent encore des milliers de cyclistes qui se déplacent simplement avec, qui randonnent ou encore qui courent. Son succès est étroitement lié à l’histoire du sport cycliste et du Tour de France.

    Son créateur s’appelle Marcel Brunelière, il est originaire de Saint-Philbert de Bouaine en Vendée. Il est mécanicien cycle dans le bourg du village quand il est mobilisé pour la Première Guerre Mondiale. Du 2 août 1914 au 6 janvier 1919, il évolue dans divers régiments d’artillerie avant de retourner dans son village d’origine. En 1923 il s’installe à Machecoul, en Loire-Atlantique, comme forgeron-mécanicien agricole. Puis, il se lance dans le commerce de pièces détachées de vélo en 1925 avant de s’associer en 1926 à Eugène Redois, lui aussi forgeron de formation, pour ouvrir un atelier de montage. Les vélos sont d’abord nommés G.M.B, puis Marbru. Ce n’est qu’en 1928 que la marque Gitane apparaît, en référence à la femme de Marcel Brunelière qui le surnommait le gitan quand il allait récupérer ses stocks ou démarcher des clients.

    L’entreprise prospère et s’agrandit, la Seconde Guerre Mondiale et les difficultés d’approvisionnement n’auront pas raison des cycles Gitane. Marcel et Eugène étant débrouillard, ils créent eux-mêmes leurs pièces. Ils construisent leur usine rue des Redoux à Machecoul et fabriquent eux-mêmes la charpente métallique de l’édifice. Dès 1948, ils sponsorisent les premiers cyclistes professionnels, Jean Stablinsky qui devient champion du monde sur gitane, mais aussi Jacques Anquetil, qui gagne 4 Tours de France sur Gitane. En 1953, pour répondre au besoin de mobilité grandissant des français, l’usine produit aussi des cyclomoteurs puis des motocyclettes. En 1958, l’entreprise est renommée Manufacture Industrielle de Cycles et Motocycles - MICMO, elle compte 125 salariés. La marque de cycle Gitane garde son nom et reste commercialisée.


    Marcel Brunelière, dans les années 60 devant l’usine Gitane | Collection Machecoul Histoire | Dominique Bloyet, Loire-Atlantique. Quand l’usine Gitane faisait la fierté de Machecoul, Presse Océan du 29/09/2019.

    En 1966 Marcel Brunelière prend sa retraite. En 1968, les 170 salariés produisent 67 000 vélos. En 1974, la Régie Renault achète 30% des parts de l’entreprise et 350 000 sont produits. En 1975, Gitane importe et présente un cadre en carbone et fibre de verre produit aux USA (GRAPHITE), trois titre nationaux ont été remportés aux USA avec. Lucien Van Imp en a reçu un comme vélo d’escalade (SuperElliot sur Vélo Cyclo) pour le Tour (Direct Vélo : Avec Mavic, Bernard Hinault est sous son meilleur profil). L’entreprise qui se fournit en tube Reynolds entre dans une aire d’innovation. La Régie Renault joue un rôle important puisqu’elle utilise le vélo, et notamment l’équipe professionnelle Gitane comme terrain d’expérimentation. Elle peut ainsi, comme en Formule 1 ou en Rally, tester leurs équipements et innover en matière de technologie.


    Cadre en stratifié carbone à raccord alu présenté par Gitane (1.160 kg) | L'officiel du Cycle N°8 Décembre 1975 | posté par SuperElliott, forum Vélo Cyclo, Cadre Carbone Gitane 1975

    Cette année 1975 est aussi spéciale car c’est les débuts de Bernard Hinault chez les pros, dans l’équipe Gitane-Campagnolo, alors dirigée par Jean Stablinski. En 1976 la Régie Renault rachète MICMO-Gitane à 100%, et Cyrille Guimard devient directeur sportif de l’équipe. Tous les éléments sont réunis pour donner naissance à ce qui se fera de mieux en termes d’équipe cycliste. On peut oser la comparaison avec la Sky des grandes années à savoir : Une industrie florissante et puissante au service d’une équipe cycliste, une direction sportive jeune et novatrice, le plus grand champion cycliste du moment (William Fotheringham, Bernard Hinault and the Fall and Rise of French Cycling). L’équipe cycliste va pleinement profiter de toutes les technologies dont dispose la régie Renault pour optimiser au mieux les divers aspects du sport cycliste. La résistance à l’air étant la première force à vaincre à vélo, l’aérodynamisme devient dès lors un enjeu clé sans pour autant mettre de côté la biodynamie et la technique de pédalage des coureurs.

    En 1977 les premiers tests en soufflerie ont lieu à l’institut aérotechnique de Saint-Cyr l’Ecole sous la direction du Professeur et Directeur Maurice Ménard. Au lieu de simplement laisser les coureurs faire leurs réglages, le but de ces tests est de les installer de la manière la plus confortable et la plus aérodynamique possible pour améliorer leur rendement. La soufflerie a rapidement été utilisée pour améliorer la pénétration dans l’air des vélos pour parfaire le couple homme-machine. En 1978 l’équipe devient Renault-Gitane-Campagnolo, en 1979-1980 Renault-Gitane, en 1981-1982 Renault-Elf-Gitane pour terminer en 1983-1985 Renault-Elf. Cette équipe cycliste est également un outil de promotion pour l’Etat français qui est à l’époque actionnaire majoritaire de Renault et donc de Gitane.

    Il est aussi amusant de noté que Renault sera la seconde marque française d’automobile à investir largement dans une équipe cycliste. Elle vient ainsi titiller l’hégémonie de Peugeot, (Peugeot-Shell-Michelin de 1976 à 1981) qui est sur le tour depuis 1901 et qui durera jusqu’en 1989. Ils se partageront ainsi les plus grands champions de la fin des années 1970 et des années 1980, mais l’équipe Renault, et notamment Cyrille Guimard, aura toujours un coup d’avance en termes de détection des pépites du cyclisme.

    La montée en puissance de l’entreprise Gitane et de l’équipe cycliste associée s’est faite progressivement jusqu’à l’investissement massif en terme économique et matériel permis par le rachat de Renault. L’arrivé de personnalités clés du monde du sport cycliste au même moment a été un déclencheur dans la course à l’innovation des technologies du vélo et notamment de l’aérodynamisme.

  • ETUDE ET DEVELOPPEMENT

    Les premiers tests en soufflerie ont lieu en 1977 pour positionner les coureurs et rapidement améliorer l’aérodynamisme des vélos. La compagnie Reynolds, chez qui se fournie l’entreprise Gitane pour les vélos de son équipe professionnelle ne produit que du tube rond, mais une débâcle américaine permettra la naissance du gitane profil. Les faits qui vont suivre ne sont pas vérifiés car je n’ai trouvé aucune données à croiser, mais ils sont avérés par un des acteurs de la fabrication artisanale de cadre de compétition de l’époque, Dave Moulton.

    A la fin 1978, alors que Gitane travaille sur l’aérodynamisme des vélos en soufflerie, Dave Moulton, un artisan cycle britannique renommé, réalise un protoype de cadre piste aérodynamique en reynolds 531 ovalisé dans une presse, sans raccord et soudobrasé. Il ajoute un « aileron » derrière le tube de direction et un autre derrière le boitier de pédalier. La raison d’être de ce cadre est que Dave Moulton doit construire les vélos de l’équipe olympique des US avec des tubes aéros spécialement développés par Reynolds.

    Dave Moulton est engagé en Janvier 1979 chez Paris Sport, une grande compagnie de fabrication et vente de vélos aux USA. Après avoir réalisé le prototype fin 1978, il doit fabriquer au printemps 1979 tous les vélos de l’équipe l’US en un temps record pour les championnats du monde de contre la montre par équipe, il est aider de Mike Melton, un artisan cycle américain de grande renommée. Cependant, les vélos ne seront jamais utilisés en compétition, seulement à de rares entrainements car il semble qu’ils ne sont pas agréables à piloter. Je vous laisse l’excellent article de Dave Moulton à ce sujet (Dave Moulton, The US Team Aero Bike Fiasco | Velo-News, The shunning of the $8000 bikes, 8 Février 1980 ).


    Vélo expérimental de Dave Moulton fabriqué en 1978 à partir de tubes reynolds 531 aplatis dans une presse maison | Dave Moulton, 1978 Aero Track Frame

    C’est Dave Moulton lui-même qui démarche Reynolds pour produire des tubes aeros. Il a en effet suffisamment d’influence avec l’entreprise. Il a travaillé sur le développement des tubes Reynolds 753 et a fabriqué certains des premiers cadres sur cette base. Reynolds investit des sommes considérables pour pouvoir produire de manière industrielle les tubes que Moulton avait formés dans une presse dans son atelier. Le simple moule pour les tubes revient à 30 000 dollars, si on prend en compte l’inflation, il couterait aujourd’hui 100 000 dollars. C’est en Mars 1979 que Reynolds et Dave Moulton se mettent d’accord sur la forme de goutte d’eau des tubes, il faut ensuite quelques mois pour les produire. Ces tubes novateurs sont envoyés dans le même temps aux USA pour Dave Moulton et en France chez Gitane. L’échec de la fabrication des cadres pour l’équipe US aura été un sérieux coup pour la réputation de Dave Moulton auprès de Reynolds, mais cet épisode profitera à l’équipe Gitane, alors en plein développement de vélos aérodynamiques.

    Lors du prologue du Tour 1979, Hinault s’élance sur une machine inédite, le Gitane Profil. Testé en soufflerie à 45km/h il offre une résistance à l’air 50% moins élevée qu’un vélo classique. Il profite de 7 innovations majeures : Le cadre et les haubans sont en Reynolds 531 8/10e profilé en goutte d’eau (2050 g), la tige de selle est profilée en goutte d’eau et surmontée d’une selle Concor. Le cintre de marque Mavic en forme de V a des allures d'ailes d'avion de chasse avec des "épaules" retombantes, les gaines de frein passent à l'intérieur des tubes profilés, la potence, raccourcie, est en forme de goutte d'eau. La fourche est en Reynolds 3/10e spéciale fourreaux mince et son entraxe est de 80mm pour accueillir un moyeu mavic étroit (580 g), les pédales disposent de roulements annulaires intégrés dans des manivelles profilées, les plateaux sont profilés, les roues de marque Mavic sont montées avec 24 rayons elliptiques, la jante est habillée avec un renfort aéro de 18mm de section dans lequel les têtes de rayons sont incorporés. C’est à partir de ce prototype que seront créé les CXP25 à 24 rayons : un profil en carbone rajouté sur une jante alu.

    En plus de ces avancées majeures, on peut noter que tous les passages de câbles se font en interne, les étriers de freins ont été réduits et les poignées de frein sont profilées. L’étrier de frein avant est monté à l’arrière du T de fourches ce qui diminue la prise au vent et assure un freinage plus efficace. Pour finir le tube de selle est crimpé pour réduire l’empâtement du vélo. Ce bijou d’innovation est protégé par 23 brevets internationaux. La recherche de la légèreté n’est pas la préoccupation majeure sur ce vélo, les matériaux sont relativement standards, c’est bien la manière dont ils sont traités et assemblés qui représente la véritable innovation. Pas de perçage de trous, pas de pièces en titane ou carbone (peut être les renforts des jantes ?), on a enfin pris en compte la force principale contre laquelle le cycliste lutte, l’air et non pas la gravité. Hinault aura profité du développement de ce vélo pour revoir sa posture en CLM, les ingénieurs de chez Renault affirment lui avoir fait gagner 2sec/km. (Peter Cossins, Comment remporter une course cycliste ?)


    Présentation du Gitane Profil dans le Cycle d’Août 1979 | Posté par qipiq, forum Tonton Vélo, Gitane Profil : mon vélo collector

    La seule interrogation qu’il me reste à propos de l’utilisation en compétition concerne le groupe et plus particulièrement le pédalier monté sur le vélo. Dans le Cycle d’Août 1979, il est question d’un pédalier avec roulements des pédales intégrés dans les manivelles (cf : les 7 innovations). Ce pédalier correspond tout à fait au Dura Ace EX avec les pédales Dyna Drive, ce qui correspond en termes de catalogue au Gitane Profil RS n°3950 de 1980, celui que l’on peut apercevoir sur mon topic. Pourtant, à cette époque et jusqu’en 1983, Campagnolo était le sponsor de l’équipe Gitane ce qui correspond au Profil RC n°3956 dans le catalogue. Je n’ai pas assez de connaissance pour affirmer d’après les éléments d’archive visuel si le vélo était monté avec un pédalier Dura-Ace Dyna Drive ou un pédalier Campagnolo Record lors du prologue, mais il était en campagnolo par la suite. Il est cependant peu probable à mon avis que la technologie Dyna Drive ait été utilisée en contre la montre. Cet argument de l'article du Cycle ne sert qu’à rendre le vélo plus « impressionnant » sur l’utilisation des dernières technologies aérodynamique selon moi.


    Catalogue Gitane 1980 les deux modèles Profil route


    Catalogue Gitane 1980 le Profil en Dura-Ace

  • Sur la photo du Cycle, le détail amusant et déjà discuté sur plusieurs forum, c'est le dérailleur avant Simplex suicide des années 50. Qui en plus d'être peu aérodynamique avec sa poignée mobile, est tout a fait dangereux sur un vélo de clm.
    Ne mettre qu'un seul grand plateau façon clm Anglais aurait été plus radical et efficace.

  • merci ! c' est super de mesurer ta passion et d' alimenter la notre !

  • LE GITANE PROFIL EN COMPETITION (1979-1984?)

    1979 DES DEBUTS MITIGES

    Bernard Hinault, vainqueur de son premier Tour de France l’année précédente en 1978 s’élance en dernier du prologue de Fleurance sur son Gitane Profil. Les 5 kilomètres du parcours sont effectués sous la pluie en à peine plus de 6 minutes. Il termine 4e dans le même temps que Zoetemelk et Knudsen, à 4 secondes du premier, le Champion du Monde Gerrie Knetemann (TI-Raleigh) qui est le premier à dépasser les 50 km/h de moyenne dans une étape du Tour ou du Giro. Hinault déclare alors "Il faut essayer, nous sommes des professionnels. Nous nous devons d'essayer le nouveau matériel pour les firmes. C'est à nous de prendre des risques" (Direct Vélo, Avec Mavic, Bernard Hinault est sous son meilleur profil), il est convaincu de l’efficacité de la nouvelle machine.


    Une de L’équipe du 28 Juin 1979, on voit clairement le Profil (4e photo) et ses avancées aérodynamiques, notamment le cintre spécial Mavic et les roues profilées.

    Lors de la 2e étape, Luchon-Superbagnères, un contre-la-montre individuel de 23.9 kilomètres en côte, Hinault l’emporte avec 11 secondes d’avance sur le second et récupère le maillot Jaune. Il a pris un vélo classique plutôt que le profil pour des raisons de poids certainement.


    Photo de Gauche, Hinault sur un Gitane avec une tenue de CLM sur laquelle la Régie Renault a aussi travaillé en partenariat avec le Coq Sportif. | L’Equipe, 29 Juin et 1er Juillet 1979

    Le Gitane Profil réapparait sur l’étape 4, Captieux-Bordeaux, un contre la montre par équipe de 87.45 kilomètres. Les vainqueurs sont les Ti-Raleigh, à 48.252 km/h qui relèguent les Renault-Gitane à la 5ème place à 2 minutes 29 secondes. Une lutte intense a lieu entre Les Renault-Gitane de Hinault, maillot jaune, et les Mercier-Miko de Zoetemelk, second du classement général à 53 secondes. Les Renault-Gitane s’effondrent après 20 kilomètres de course, jusqu’alors ils faisaient match égal. Ils sont perturbés par leur nouveau vélo, le Profil, qui est victime de fréquents sauts de chaîne. Malgré ces déboires, ils finissent à grande vitesse. A l’arrivée, Hinault aura toujours une avance de 43 secondes (La Grande Boucle, Edition 1979, Etape 4).


    L’équipe Renault Gitane 1979 (seul Hinault au premier plan est sur un Profil avec les caractéristiques du prototype), peut-être prise à l’occasion du Tour ? On peut lire parmi les noms des coureurs Hubert Arbes, le frère d’Emile Arbes qui présente le profil d’Hubert de 1982 sur cette page | photo Erik Van Herck


    Photo de l’équipe Renault-Gitane, probablement en 1979 vu la forme du cintre du Profil, on peut supposer qu’elle ait été prise au Tour de France. | GitaneUSA.com


    Couverture du livre La Bande à Hinault de 1980, certainement faite à partir d’une photo de cette 4e étape du Tour 1979 car on peut reconnaître le cintre Mavic sur tous les vélos, seul occasion avérée où ce fut le cas | Jean-René Godart, La Bande à Hinault, 1980

    J'ai déjà vu une photo magnifique de toute la team Gitane de 1979 sur les Profil avec les roues Mavic profilées, mais impossible de remettre la main dessus, si quelqu'un à la source, je l'ajouterai !

    La 8e étape marque le second contre la montre par équipe, Le parcours normand de 90.2 kilomètre entre Deauville et Le Havre est vallonné et sinueux. A nouveau les Ti-Raleigh s’imposent avec une moyenne de 48.348 km/h, mais cette fois-ci, l’équipe Renault-Gitane finie 2e à seulement 6 secondes. Cette performance étonnante comparée au chrono de Bordeaux viendrait du fait que l’équipe a renoncé à utiliser le Profil pour utiliser leur vélo conventionnel. Hinault conforte son avance avec 1 minute et 18 secondes sur Zoetemelk. Le lendemain, sur Amiens-Roubaix, Hinault perd son leadership au profit de Zoetemelk à cause de crevaisons et de soucis mécaniques sur les pavés dont il a horreur.


    Photo de droite, on voit l’équipe Renault-Gitane, les vélos semblent avoir les gaines de frein qui dépassent des cocottes, ce ne sont pas des Profil | L’Equipe, 6 Juillet 1979

    La 11e étape, un clm individuel de 33.4 km à Bruxelle permet à Hinault de rattraper son retard. Il gagne avec 8 secondes d’avance sur Knudsen à 46.580 km/h de moyenne malgré une crevaison au km 12 qui lui coûte une vingtaine de seconde. Il utilise un braquet de 55x12 mais pas sur le Profil, il semble lui préférer le vélo classique avec lequel l’équipe a brillé lors de la 8e étape.

    Hinault s’impose à nouveau lors de l’étape 15, un contre la montre de 54.2 km entre Evian et Avoraiz effectué à 37.749 km/h de moyenne. Sur ce parcours en plaine dans sa première partie finissant par une montée, Hinault n’a pas non plus utilisé le Profil.

    Le guidon profilé Mavic est de retour au dernier chrono sur le circuit automobile de Dijon gagné par Bernard Hinault en jaune. Mais les roues profilées restent au service course. Elles sont trop en avance, Cyrille Guimard rappelle que : "les jantes du vélo Profil de Gitane n'étaient pas vraiment conformes aux textes en vigueur lesquels bannissaient le carénage" (Direct Vélo, Avec Mavic, Bernard Hinault est sous son meilleur profil). Hinault s’impose sur le circuit de 48.8 km de Dijon à une moyenne de 42.537 km/h sur le Profil. Il finit le tour en étant le premier à gagner à Paris avec le maillot jaune sur les épaules dans un duel au coude à coude avec Zoetemelk.


    Hinault à gauche sur son Profil avec le guidon spécial fait par Mavic | L’Equipe, 20 Juillet 1979

    Les premiers pas du Profil sont donc mitigés en compétition, théoriquement, il assure une supériorité en termes d’aérodynamisme, mais visiblement, le vélo n’était mécaniquement pas totalement fiable comme le montre l’anecdote des sauts de chaine et le fait qu’il n’ait pas été utilisé systématiquement lors des contres la montre. Hinault aura néanmoins gagné une étape avec ce vélo, mais au vu de sa condition, il l’aurait certainement fait avec un vélo plus classique. L’expérience de 1979 servira pour les années suivantes puisqu’on retrouvera le Profil lors des grands rendez-vous.

    Il est aussi intéressant de noter que cette même année, un jeune prodige américain, Greg Lemond, termine second du championnat du monde Junior de Poursuite sur Piste sur un vélo constitué des tubes reynolds aero (cette même année, il est champion du monde junior sur route, champion des USA junior sur route, médaillé de bronze aux championnats du monde de clm par équipe juniors). Cyrille Guimard le fera plus tard signer chez Renault-Gitane.

    Je parle principalement de Hinault et de son utilisation du Profil car ils sont indissociables l’un et l’autre. Les images d’archives sont aussi bien plus simples à trouver. A suivre, quelques carte de cyclisme d'autres membres de cette équipe 1979 sur un Gitane Profil, à noter qu’ils ont tous une potence Cinelli 1A et un cintre probablement Cinelli. Je ne suis pas certain de la datation de 1979, ce qui est sûr c'est que ces cartes sont pré-1982 pour un détail que j'évoquerai plus tard.


    Carte Hubert Arbes (frère de Emile) | le site du cyclisme


    Carte Lucien Didier | en vente sur piclick


    Carte Maurice Le Guilloux | le site du cyclisme, photo Willem Dingemanse

  • Top.
    Faudrait juste corriger les quelques lien d'image qui ont sautés.

  • 1980 LES AJUSTEMENTS

    Pour la saison 1980, le Profil reçoit quelques modifications, le cintre n’est pas celui conçu par Mavic mais un ensemble potence et cintre Cinelli avec passage de câbles dans le cintre. Les roues profilées ne sont plus utilisées non plus, comme à la fin du Tour de France 1979. Côté sportif, Après un Giro victorieux, Hinault s’élance sur le Tour avec des problèmes récurrents de tendinite au genou . On peut voir dans le catalogue Gitane de 1980 la promotion des avancées technologiques de la firme et de l’équipe Gitane. On voit aussi que c’est la version piste du Profil qui profite des accessoires Mavic, le guidon profilé avec potence courte (qui est visible sur la photo mais non mentionné dans le catalogue) et les jantes avec renforts aero.

    Hinault écrase la concurrence sur son Gitane Profile dès le prologue de Francfort sur un circuit de 7.6 km avalé à 49.387 km/h. Il s’empare logiquement du maillot jaune. Son départ est visible dans cette vidéo à 06 :18, où le commentateur fait l’erreur de dire qu’il ne prend pas son profil alors qu’il s’élance avec. La seule différence notoire est le cintre, ce vélo doit correspondre à la description du Profil RC n°3950.

    Lors de l’étape 1B, un chrono par équipe de 45.8 km entre Wiesbaden et Francfort, Hinault concède sont maillot jaune. L’équipe Renault-Gitane finie 2e à 44 secondes des Ti-Raleigh, visiblement Hinault était trop fort pour ces coéquipiers Yvon Bertin dit : « Bernard tirait sur le guidon dans les bosses, et nous la langue » (Le Tour des étapes, édition 1980, étape 1B). Ce n’est pas impossible que les Profil aient été utilisés sur cette étape mais je n’ai pas trouvé d’image d’archive.

    Le contre la montre suivant est individuel et à lieu en Spa et Francorchamps. Hinault démontre sa classe en mettant 1 minute et 16 secondes à son principal rival, Zoetemelk. Il roule alors sur le Profil et couvre les 34.6 km de l’étape à la moyenne de 42.673 km/h. Malgré un circuit vallonné, Hinault a tiré parti qualités du Profil pour s’imposer.


    Hinault sur son Profil sur le circuit de Spa (on distingue une potence Cinelli 1R, le cintre est peut-être de la même marque ?) | Jean-Paul Perrier, Bernard Hinault le caractére et l'efficacité

    L’équipe Renault subit un revers sur l’étape 7A un contre la montre par équipe entre Compiègne et Beauvais de 65 km. Ce n’est pas le matériel qui est à remettre en cause mais le genou droit de Hinault. Les douleurs de tendinites sont réapparues et il n’a pas pu prendre de relais avant la mi-course. Il demande même à ses coéquipiers de rouler tempo dans les bosses pour qu’il puisse suivre. Pas d’image pour affirmer ou non l’utilisation du Profil sur cette étape, seule la une de L’Equipe du 4 Juillet 1980 où l’on voit Hinault faire la tête sur son Gitane classique.

    La 11e étape de Damazan à Laplume est un contre la montre individuel sur lequel Hinault termine 5e à 1 minute 39 secondes de Zoetemelk. Le genou est encore en cause. Il n’utilise pas le Profil à cette occasion. Le lendemain après 194.1 km entre Agen et Pau, Hinault abandonne le Tour. Il aura gagné sur cette édition ses deux contre la montre individuels sur le Profil, il en tire certainement un bénéfice puisqu’il arrive même à gagner contre des spécialistes du prologue. Ce tour 1980 fut catastrophique pour l'équipe Renault-Gitane, Hubert Arbes abandonne à la 10e étape, Bernard Hinault et Yvon Berton à la 13e et Bernard Quilfen est éliminé à la 19e. Malgré cet abandon sur le tour, il gagne le Championnat du Monde en fin d’année et arborera donc la tenue arc-en-ciel la saison suivante.

  • Hinault sur son Profil sur le circuit de Spa (on distingue une potence Cinelli 1A, le cintre est peut-être de la même marque ?) | Jean-Paul Perrier, Bernard Hinault le caractére et l'efficacité

    Potence Cinelli 1R avec la pastille noire et serrage interne.

    Les 1A sont plus anciennes et ont un look plus classique avec serrage par compression.

  • Merci, on va dire que c'est une faute de frappe ! J'ai édité !

  • 1981 LE COUPLE HINAULT-PROFIL IMBATTABLE

    Le Gitane Profil de 1981 reste relativement similaire à celui de 1980. Le cintre Mavic spécifique ne sera jamais réutilisé. Le Tour de France 1981 sera survolé par Hinault en ce qui concerne les chronos individuels. Il réalisera cet exploit sur le Profil prouvant l’efficacité du vélo ou tout du moins, prouvant que Hinault trouvait profitable l’aérodynamisme de la machine pour aller s’imposer sur cet exercice solitaire.

    Hinault vêtu de son maillot de champion du monde écrase le prologue inaugural Nice-Nice de 5.850 km en reléguant le second à 7 secondes. Il parcourt la première moitié du chrono à plus de 52 km/h avec un 53x12 sur le Profil.


    Hinault avec son maillot de champion du Monde sur le prologue de Nice | Jean-Paul Perrier, Bernard Hinault le caractére et l'efficacité


    Hinault avec son maillot de champion du Monde sur le prologue de Nice | photo : Michel Foucque

    L’étape 2 est un contre la montre par équipe de 40 km Nice-Antibes-Nice, l’équipe Renault-Elf-Gitane sur le Profil ne parvient qu’à la 4e place à 43 secondes des TI-Raleigh qui sont imbattables collectivement. Hinault cède son maillot jaune.


    L’équipe Renault-Elf-Gitane s’élance sur leur Gitane Profil sur la promenade des anglais à Nice, Hinault porte le maillot jaune | L’Equipe, 12 Mars 2018

    Sur l’étape 5, un autre contre la montre par équipe entre Narbonne et Carcassonne long de 77.2 km, l’équipe Renault-Elf-Gitane fini à nouveau 4e, à 41 secondes des TI-Raleigh. On peut se demander au vu des excellents chrono individuels de Hinault si le vélo est à remettre en cause comme lors de la première tentative de chrono par équipe du Profil, ou si simplement, l’équipe n’est pas assez forte collectivement (certains coureurs trop faibles, mauvaise cohésion dans les relais, coureurs non habitués au vélo…) ?


    L’équipe Renault-Elf-Gitane sur la photo de Gauche avec sur Gitane Profil | L’Equipe 30 Juin 1981

    La 7e étape est un contre la montre individuel de 26.7km entre Nay et Pau. Le circuit présente deux côtes de 2 et 3 km avec respectivement des passages à 9% et 7%. Hinault qui ne semblait pas forcément bien parti remporte ce contre la montre et reprend même le maillot jaune. Il roule encore sur son Profil qui visiblement passe bien les bosses aussi. Il reprend ainsi son maillot jaune dans la ville où il l’avait perdu l’année précédente.


    Hinault à droite, reprend le maillot Jaune à Pau sur Gitane Profil | L’Equipe 2 Juillet 1981

    L’étape 16 est un contre la montre individuel de 38.5km autour de Mulhouse. Sans surprise, Hinault le remporte à la moyenne de 45.734 km/h en creusant un écart de 25 secondes avec Knetemann le second. Hinault toujours maillot jaune sur son Profil RC n°3956 accroit son avance et devient presque inatteignable à ce stade de la course, le second au classement général, Anderson, est à 2 minutes et 58 secondes, le 3e, Duclos-Lassalle, à 6 minutes et 37 secondes.


    Hinault écœure ses adversaire sur les chronos | L’Equipe 11 Juillet 1981

    Le dernier chrono à lieu lors de la 22e étape autour de Saint-Priest, Hinault remporte facilement la victoire en parcourant les 46.5 km à 45.532 km/h. C’est le quatrième contre la montre individuel que le couple Hinault-Profil remporte sur ce Tour. Ce duo est incontestablement le plus fort du Tour dans l’exercice du contre la montre individuel, l’homme et la machine se complètent parfaitement. Après cette étape, au classement général, Hinault compte presque 15 minutes d’avance sur Zoetemelk, le second.


    Hinault conforte son avance sur le Tour lors des chronos sur son Profil (on voit aussi la domination sportive de Renault avec la question de la F1 en en-tête) | L’Equipe 18 et 19 Juillet 1981

    Bernard Hinault aura écrasé ce Tour 1981, nul doute que le Profil lui a été bénéfique dans l’exercice individuel. Cependant, on peut noter que le Profil ne semble pas favorable à l’exercice collectif, il faudra en trouver les raisons. Outre le fait que la Ti-Raleigh est ultra dominatrice, si ce n’est imbattable collectivement, le Profil aurait dû permettre à la Renault-Elf-Gitane de faire mieux.

    Sur le forum Tonton Vélo, on peut lire gsivol écrire : « Le "feu" magasin TOUS SPORTS de Lanester (56), avait celui d'HINAULT du TDF 81 suspendu en vitrine ».

    On peut aussi noter que le premier américain a participer au Tour de France, Jonathan Boyer, est membre de l’équipe Renault-Gitane, il dispose d’un maillot spécial le rendant reconnaissable, c’est certainement marketing car il n’a pas remporté de championnat des USA en 1980 (seulement la Coors Classic). A suivre, plusieurs clichés de Jonathan Boyer sur son Profil en 1981 (Edmond Hood, Pez Cycling News, Jonathan ‘Jock’ Boyer: The First US Tour Rider, 16 Septembre 2020)


    Bilan de la saison 1981, en plein milieu, Hinault sur un Profil | L’automobileancienne.com, Equipe cycliste Renault-Gitane

  • Super cette recherche de documentation et cet historique, bravo pour le taffe !

  • 1982 LE PROFIL TOUJOURS ANCRE DANS LE SUCCES

    Sur les Gitane Profil, la selle a été laissée au choix des coureurs, c’était aussi le cas la ou les 2 saisons précédents, on voit parfois une turbo, ou comme sur le vélo d’Hubert Arbes, une selle Italia « Superleggera ». L’autre modification concerne aussi la position de l’étrier avant qui repasse devant la fourche. La présence à l’arrière de la fourche posait peut-être des problèmes de maniabilité, notamment pour les virages serrés à gauche, l’étrier venant assez rapidement en butée sur le tube diagonal du cadre. Mis à part ça le vélo reste sensiblement le même.

    Hinault a pris l’habitude de frapper fort dès le prologue, il ne déroge pas à la règle et le remporte pour la 3e année consécutive. Il parcourt le circuit de 7.4 km de Binningen à 6km de Bâle en 9 minutes et 31 secondes soit 46.7 km/h de moyenne.


    Bernard Hinault victorieux en en-tête de la une de l’Equipe, on ne voit pas de gaine dépasser donc on peut supposer qu’il a utilisé le profil | L’Equipe, 3 et 4 Juillet 1982


    Bernard Hinault en pleine concentration (photo certainement prise avant le prologue du Tour 82, Hinault n’est pas encore en Jaune, cela peut-être avant l’étape 11 aussi) | Gitaneusa.com

    La 5e étape qui devait être le premier contre la montre par équipe de ce Tour 1982 entre Orchies et Fontaine-au-Pire est annulée à cause d’une manifestation de sidérurgistes, une première dans le Tour ! Petite scène amusante dans cette vidéo d’époque

    , notamment les commentaires des coureurs de l’équipe La Redoute.

    Suite à l’annulation de la 5e étape, une demi-étape sous forme de contre la montre par équipe est prévue le 12 Juillet entre Lorient et Plumelec. L’étape fait 69 km et c’est encore la Ti-Raleigh qui s’impose ; La Renault-Elf-Gitane termine 2e de ce chrono. Je n’ai trouvé aucune image d’archive, mais on peut supposer au vu des contre la montre par équipe de 1981 que l’équipe utilise aussi le Profil de 1982.

    La 11e étape est un chrono individuel de 57.3 km avec 2 côtes répertoriées, un parcours taillé pour Hinault autour de Valence d’Agen. Cependant, il déçoit et ne finit que second à 18 secondes du premier, Knetemann, son plus grand rival dans ce genre d’épreuve, dommage pour un 14 Juillet ! Hinault reprend tout de même le maillot jaune à cette occasion. Au vu de la Une de l’équipe, j’aurais tendance à dire que Hinault est sur un Profil avec une selle Turbo. Il aurait été étonnant vu son succès aux chronos sur cette machine en 1981 qu’il n’en profite pas l’année suivante.


    Hinault à gauche | L’Equipe, 15 Juillet 1982

    Sur le chrono individuel suivant, lors de la 14e étape autour de Martigues, Hinault se montre intraitable sur les 32.5 km très vallonnés du parcours. La journée de repos de la veille lui a réussi car il met 49 secondes au deuxième de l’étape, et au général, il relègue son dauphin à plus de 5 minutes. Comme on peut le voir dans cette vidéo d’archive, il arrache littéralement son vélo en tirant un braquet énorme en côte. On distingue la selle turbo jaune et l’étrier de frein sur le devant la fourche.


    Hinault sur la 14e étape sur son Gitane Profil revêtu de son maillot jaune | Jean-Julien Ezvan, 18 juillet 1982: au cœur des années Hinault, Le Figaro, 17 Juillet 2020

    Le dernier contre la montre individuel à lieu à Saint-Priest, comme en 1981, lors de l’étape 19. Le scénario est le même, Hinault gagne sur ce circuit de 48 km. Il n’a pas pris un départ canon mais termine à pleine vitesse sur un 55x12, sa moyenne est de 44.653km/h. Il utilise logiquement le Profil comme on peut le voir sur le une de l’équipe. Par contre son vélo de remplacement est un vélo classique sur la galerie de la voiture.


    Hinault à droite sur son Gitane Profil avec l’étrier de frein sur l’avant de la fourche | L’Equipe, 25 Juillet 1982

    Hinault aura été moins dominateur sur ce Tour 1982, mais il aura cependant battu le record du Tour le plus rapide, 37.306 km/h, qu’Anquetil détenait depuis 1962. Il boucle ce Tour avec une moyenne de 38.173 km/h, sur les chronos les statistiques sont respectables, 3 chronos individuels remportés, une 2e place en individuel et une 2e place par équipe. C’est aussi le 4e Tour victorieux de Hinault, il avait aussi gagné en début d'année le Tour d’Italie (les 4 contres la montres individuels et le contre la montre par équipe compris). Nul doute que les gains apportés par l’aérodynamisme du Profil ont avantagé l’équipe Renault-Elf-Gitane.

    Les quelques modifications apportées en compétition, la selle et l’étrier de frein avant sont aussi visibles dans le catalogue gitane 1982 où seul une version en Dura Ace est présenté le RS n°2968. On peut d’ailleurs remarquer les leviers de vitesse déportés sur le haut du tube diagonale pour l’aérodynamisme. Le reste du cadre est relativement semblable, le poste de pilotage n’est pas détaillé et il est seulement fait mention d’un « competition alloy concealed cabling » pour le cintre et d’un « profiled » pour la potence. La tige de selle semble un peu plus travaillée aussi.


    Profil RS n°2968 |Catalogue Gitane 1982


    Détails des montages 1 |Catalogue Gitane 1982


    Détails des montages 2 |Catalogue Gitane 1982

    Un autre version du Profil a vu le jour en 1982 pour l’équipe GPA-Huret-Gitane (une équipe élite, semi-pro si j’ai bien compris, les infos à ce sujet étant rares). C’est tout simplement un gitane Profil plongeant. Le tube supérieur est arqué et le cintre classique est remplacé par un guidon cornes de vache, le tout en Cinelli. Le groupe est le même que celui de l’équipe Renault-Elf-Gitane. La seul photo du vélo dans le contexte d’une course se trouve sur la page qui le présente. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’a pas servi chez les professionnels, et c'est donc un vélo relativement exclusif.


    1982 Gitane prototype cadre plongeant | Vélo compétition.com


    Maurice Guérin (DS ? GPA-Huret-Gitane) prépare les vélos (on peut remarquer que les stickers correspondent au logo Gitane de 1983, une grosse typo avec un liseré jaune autour) | Vélo compétition.com

  • Wow ! Énorme boulot de documentation et de "sourcage" !
    (on sent le passionné)
    Impressionnant, Bravo !

  • Gros taff de recherche bravo pour les coupures de presse et biblio / photos
    On sent que ça te touche, 44 dans le coeur <3

  • Tu penses que le plongeant profil avait pas plutôt une fourche en 650?
    Je trouve la géo étrange sur les photos de la restauration et pas en accord avec la physionomie du vélo au sol sur la coupure de presse d'époque.

    En tout cas j'ai beaucoup trainé sur le blog et je ne l'avais jamais vu.

  • @cov beau travail de recherche !!!

  • Atta, tu vas trop vite, c'est le Delta ça.

  • oups...

  • 1983-1984 GRAND CHAMBARDEMENT : LA RELEVE CHEZ RENAULT-ELF | LA DISPARITION DU PROFIL

    L’année 1983 est une année charnière dans l’équipe Renault-Elf-Gitane. D’un point de vu marketing, le nom change et est abrégé en Renault-Elf, les logos sur les vélos deviennent plus gras et voyants, exit le discret Gitane en blanc sur fond bleu Gitane, la typographie devient noire, grasse et entourée d’un liseré jaune. D’un point de vue humain, les anciens comme Hinault, qui s’est fâché avec Guimard, sont petit à petit remplacés par du sang neuf comme Fignon ou Lemond qui prennent le leadership sur les grandes épreuves.

    Le dernier changement important concerne le matériel, et il est imputable à Laurent Fignon. En effet, sur Blois-Chaville, une course de fin de saison, Fignon tombe à 15 kms de l’arrivée alors qu’il est seul en tête. Accident rare, une pédale Campagnolo super record s’est cassée. Fignon mettra fin au partenariat avec la grande marque italienne. Les vélos seront équipés en tout français. Les tubes des cadre changent aussi pour passer du Reynolds 531 au Colombus SL. Ce grand renouveau sonne le glas du Profil.

    Je n’ai pu l’observer sur aucune compétition, ni dans aucune image d’archive à partir de 1983. Le Gitane Profil de Maurice le Guilloux sur le site Vélocompétition est le seul que j’ai pu trouver, dans une magnifique version chromovelato équipé en français. On note que le cadre n’est pas aussi aérodynamique, le renfort derrière la douille de direction est inexistant. Les freins campagnolo avec passage du câble de frein interne sont remplacées par des freins modolo équipe. Ce passage externe des gaines présente une régression par rapport à la version précédente. La fourche est une fourche classique avec moyeux de 100mm et fourreaux ronds, autre perte aérodynamique. Le Profil a perdu de sa superbe, la raison vient peut-être du coût de développement trop élevé ?


    Gitane Profil 1983 de Maurice Le Guilloux | Vélo compétition.com

    Malgré la disparition de ce vélo mythique, l’année 1983 est exceptionnelle pour Renault-Elf qui court sur Gitane. Hinault gagne la Vuelta, Fignon gagne le Tour de France, Lemond gagne le championnat du monde. On ne trouve plus de trace du Profil dans les catalogues de 1983 et suivants.

    L’héritage du Profil est le Gitane Delta, qui apparaître furtivement pour le prologue du Tour de France 1984 dans un duel Fignon chez Renault-Elf et Hinault chez La Vie Clair qui divisera les fans du cyclisme. Ce même Delta est visible en couverture du catalogue Gitane 1984 sans pour autant apparaître dans les produits. Au même titre que le Gitane Profil, il marque un nouveau tournant dans la recherche des gains aérodynamique.

    LE PALMARES DU PROFIL

    Si on se concentre sur la carrière du Gitane Profil, on peut considérer qu’il apparait sur le Tour de France 1979 à l’état de prototype et est utilisé dans les chronos du Tour de France et d’Italie jusqu’en 1982. Sur ces trois années d’utilisation en contre la montre, le couple Hinault/Profil cumule 16 podiums en clm individuel (13 victoires, 2 deuxièmes places, 1 troisième place) sur 18 occasions. Dans l’exercice collectif, les statistiques sont moins probantes, 3 podiums (1 victoire, 2 deuxièmes places) sur 7 occasions. Le Gitane Profil a été utilisé sur 6 grands Tour dont 5 victorieux.

    L’histoire du Gitane Profil est indissociable de la domination de Bernard Hinault, sur les Grands Tour au début des années 1980. Cette évolution technologique a aussi marqué le début de la course à l’aérodynamisme. La course à l’optimisation technologique est lancée, et on voit apparaître toutes formes de géométries différentes sur les contre la montre.

    1979 - Tour de France (vainqueur Hinault)
    Prologue - 4e ex-aequo - Hinault
    Etape 4 - 5e - clm équipe
    Etape 21 - 1e - Hinault

    1980 - Tour d’Italie (vainqueur Hinault)
    Prologue - 3e - Hinault
    Etape 5 - 2e - Hinault
    Etape 21 - 4e - Hinault

    1980 - Tour de France (abandon Hinault)
    Prologue - 1e - Hinault
    Etape 1B - 2e - clm équipe
    Etape 4 - 1e - Hinault
    Etape 7A - 4e - clm équipe
    Etape 11 - 5e - Hinault

    1981 - Tour de France (vainqueur Hinault)
    Prologue - 1e - Hinault
    Etape 2 - 4e - clm équipe
    Etape 5 - 4e - clm équipe
    Etape 7 - 1e - Hinault
    Etape 16 - 1e - Hinault
    Etape 22 - 1e - Hinault

    1982 - Tour d’Italie (vainqueur Hinault)
    Prologue - 1e - clm équipe
    Etape 3 - 1e - Hinault
    Etape 22 - 1e Hinault

    1982 - Tour de France (vainqueur Hinault)
    Prologue - 1e - Hinault
    Etape 9A - 2e - clm équipe
    Etape 11 - 2e - Hinault
    Etape 14 - 1e - Hinault
    Etape 19 - 1e - Hinault

    Cette article est voué a avoir une suite, j’ai lancé quelques bouteilles à la mer qui me reviendront peut-être un jour, et à cette occasion, j’aurais les moyens de terminer convenablement cet article et notamment de répondre à ces questions qui ne sont pas toutes vérifiées à 100% :
    -L’origine des tubes Reynolds : grâce à Dave Moulton ou réclamés par Gitane après étude aero ?
    -Qui fabriquait les Profil, des employés lambda chez gitane ou un/des cadreurs de renom ?
    -De quelle manière ont été développés les périphériques Mavic pour le Profil ?
    -Que s’est-il vraiment passé lors du premier contre la montre par équipe sur les Profil ?
    -Quel a été le degré de commercialisation du Profil, quelles filières de vente, quelles quantités ?
    -Pourquoi avoir abandonné le Profil en 1983 ?

    Merci pour les commentaires positifs, cela a été en effet un long travail de collecte très enrichissant pour ma culture personnelle et je suis content que cela intéresse d’autres passionnés !

  • Bravo et encore merci !! 👍

  • On avait vu au Tour de Rance, le même "Profil" cromovelato de je ne sais plus quel coureur n'ayant aucune mémoire des noms.
    Mais il était en Columbus Air, du moins c'est ce que disaient les stikers usés posés dessus.

    Je ne retrouve pas d'autres photos malheureusement.
    Pour le coup, ces évolutions ressemblent au vélo que @padawan et moi possédons, en Vitus Arcor Profil, dont les frappes sous cadres sont de ce que j'ai pu voir identiques à celles des Gitane de la même époques, et qui sont apparentés à une marque Bernard Hinault. Ils sont montés eux aussi en tout Français.

    Un Bernard Hinault, monté d'origine, longtemps en vente sur la baie avec un gros poc je ne sais plus ou.

    Le spad de @padawan.

    Le mien lors de sa récupération avec la déco précédente, daté de 1982.

    On retrouve sur internet ce cadre, des Cycles Alcor, ancien représentant de la région Nantaise, avec une déco identique au Bernard Hinault d'au dessus.

    Concernant le "Profil" il y a aussi cette version qui fait débat sur TTV.
    Il a beaucoup des caractéristiques du Profil original, mais n'en est pas un non plus.

    Enfin la version grand publique des Gitane profilés est le Vigorelli en tubes Camus Aéro7.


    Ici sur TTV

  • Le cromovelato est en Air, si on en croit l'autocollant sur le tube de selle et la tds (qui doit être une Pena). La fourche aussi peut-être, mais je distingue assez mal.

    En tous les cas, bravo et merci @cov pour ce travail de folie !

    Effectivement, ce serait bien d'avoir plus d'éléments sur la collaboration avec Mavic. J'avais lu quelque part que c'était la première fois (ou une des premières fois) qu'un vélo était à ce point conçu dans sa globalité, même si cela semble avoir été un échec puisque les pièces Mavic spéciales ont vite été dégagées...

  • il y a une autre photo du velato sur le forum, avec jalabert de mémoire.

    ça devait être toi ou un des frères qui l'avait postée. mais où...

  • Post a reply
    • Bold
    • Italics
    • Link
    • Image
    • List
    • Quote
    • code
    • Preview
About

le gitane profil - le premier velo aerodynamique ?

Posted by Avatar for cov @cov

Actions