You are reading a single comment by @leSournois and its replies. Click here to read the full conversation.
  • Ahahalors, pour répondre à votre question sur le butin de la visite, ça risque de vous décevoir, mais à l'exception d'une tige de selle Chorus nisnob dans un diamètre introuvable (26.6) pour mon mécacyle, je n'ai rien rapporté en plus des stickers.

    J'y allais pourtant la fleur au fusil, et le larfeuille joyeusement rebondi et prêt à être délesté d'une opulente somme d'argent, mais l'état du KG196 qui m'intéressait m'a rebuté.
    Il est à mes yeux dans un état qui touche à la merguezite avancée, et la sanction financière que représenterait l'achat du cadre plus la restauration qui s'impose dépasse un petit peu le budget que je pourrais allouer à un énième vélo inroulable.
    De plus, j'ai plus ou moins eu le sentiment que le père Métayer n'était finalement pas complètement disposé à laisser partir ce cadre; disant à demi mot que le prix élevé qu'il en demande est finalement sciemment choisi comme rebute-chaland, afin de lui fournir une excuse pour le garder!
    Pour revenir au cadre et à ses détails shlagged, il faut savoir que la fourche a été repercée n'importe comment et dieu seul sait pourquoi, donc qu'il présente DEUX trous très rapprochés pour le montage du frein. La base droite a quand à elle été barbouillée à la résine pour reboucher un important enlèvement de matière dû à de multiples sauts de chaine, et les entrées de gaines dans le downtube s'émiettent un tantinet...

    Mes mots ne seront jamais assez figuratifs pour décrire la passion inaltérable qui l'anime toujours, et lui fait briller les yeux lorsqu'il évoque les premiers cadres en alu emmanché-collés que Bernard Hinault brisait par paquet de dix alors qu'il était encore cadet, ou encore les histoires infinies qu'il garde en mémoire après 47 ans d'activité en temps que marchand, distributeur, et mécanicien au service des clubs locaux, pendant ce que je considère à titre personnel comme les plus belles années du cyclisme français.
    Parmi les myriades d'anecdotes qu'il m'a raconté, me revient celle de ses commandes de pièces pantagruéliques et surréalistes, qui nous viennent d'un temps où l'on travaillait sans internet et sans livraison en express: les rayons arrivaient en palettes de 12 000 (épuisés en 3 mois), et les pédales par 700 paires!
    Pour revenir à son stock de matos actuel, disons qu'il est tout simplement insondable, et que comme j'ai passé le peu de temps que j'avais à y consacrer à tailler la bavette plutôt qu'à niffler dans les caisses, j'ai entrevu une infime partie du trésor.

    Que les plus avides qui se voient déjà rafler des merveilles à vil prix se ravisent: Le père Métayer est TRES conscient des valeurs marchandes du plus petit écrou campa au sein du petit monde de collectionneurs que nous sommes, et qui plus est, comme pas mal de ses pièces neuves sont encore étiquetées, il propose tout simplement une conversion en euro du prix en francs de l'époque.
    Et pour rire: vous saviez, vous, combien ça coutait, une ergostem, en 95?


    1 Attachment

    • IMG_3044 (1).jpg
  • On s'en doutait bien de la valeur des choses, @SonicTai m'avait donné un premier topo suite à un appel avec ce cher monsieur et ca laissé croire qu'en effet c'est pas monsieur random qui vend pour vider !
    Les deux looks avaient l'air d'avoir vécu à travers les photos déjà, donc tu confirmes nos craintes, même si oui les prix étaient plutôt dans le feeling "si quelqu'un le veut vraiment qu'il paie".

    En tout cas, c'est chouette d'avoir ce bout d'histoire de ton plongeant, d'avoir ces autocollants, et d'avoir récupéré cette tds.
    C'est déjà cool, puis comme je pense d'entre nous ici, parfois la rencontre et les histoires a vaut autant le coup qu'acheter le velo ;)

About

Avatar for leSournois @leSournois started