Devenir cadreur ?

Posted on
Page
of 3
/ 3
Last Next
  • Hello !

    Feu pignonfixe a crashé juste au moment où ce topic marchait bien :(, donc je le recrée ici :) .

    Pour résumer, j'ai comme projet à moyen terme de me lancer dans la fabrication artisanale de vélos cargos principalement, et peut-être dans un second temps de trikes, couchés et autres freakbikes. Plus un peu de mécanique vélo générale.

    Je pense surtout partir sur des bases de vélos existants d'occasion, en vérifiant l'absence de rouille/fissures (endoscopie, ressuage sur les soudures, traitement antirouille). A mon avis c'est valable financièrement, avec un résultat correct.

    J'ai d'assez bonnes connaissances techniques (matériaux, dessin, conception, usinage, travaux manuels,...), il me faudrait une formation en soudure TIG/MIG. Par contre question gestion et administratif je suis une (grosse) quiche.

    Je sais que d'autres personnes sur le fofo ont aussi un projet de ce genre dans les cartons ;') .

    Les points qui étaient ressortis du précédent topic étaient, de mémoire:
    -formation à choisir ? Juste soudure, ou aussi "technicien cycle",...? Je doute que les gars chez D4 et consorts aient suivi une formation...
    -situation administrative, type d'entreprise... Surtout que le métier est mal (voire pas) défini en France
    -possibilité de questionner des artisans déjà installés. Quelques personnes ici ont il me semble tenté sans succès d'avoir des infos.
    -rentabilité du métier, tarif horaire,... Quand on aime on ne compte pas, mais faut bien bouffer quand même. A voir si c'est jouable en "métier principal" ou s'il faut absolument alterner (un peu d'intérim par exemple).
    -assurances
    -normes "vélos" actuelles non applicables aux petits cadreurs (demandent des tests destructifs, d'où production sérielle).

    J'ai dans l'idée de me lancer doucement en parallèle de mon taf (RIP mes soirs et weekends), en vendant mes premiers vélos sur LBC et cie sans être pro (pour 3-4 vélos/an ça devrait passer). C'est un peu borderline, mais avec un vélo testé, éprouvé, je pense que les risques ne sont pas plus élevés qu'avec un vieux clou pourri comme on en voit passer à la pelle (tu sais celui avec les câbles de frein rouillés et la fourche tordue).

    Merci pour vos conseils/avis ;) !

  • juste une idée comme ça, ça correspondrait pas au projet puisque pas forcément possible en parallèle d'un autre travail, mais proposer à une boite qui cadre des vélos sur mesure (victoire, cyfac, lafraise, ou autre) de te prendre en apprentissage sur ce projet particulier (cargo sur mesure) comme ça tout le monde est "gagnant": tu apprends le métier, ils développent leur gamme, il y a déjà la matière première (tubes etc.), ils sont déjà "connus" du milieu, etc.
    Bien sur il faudrait arriver avec un projet un peu ficelé mais que tu sembles avoir, et je supposes que dans leurs clients existants/potentiels, il y a bien des gens que ça botterait d'avoir un cargo sur mesure selon leur besoin?

  • Je sais pour avoir un peu essayé, que les artisans ne sont pas si friand de l’apprentissage.. le savoir faire de cadreur s’apprend sur le tas ou en payant diverses formations coûteuses! Du coup, c’est pas si simple de trouver une place en tant qu’apprenti pour apprendre ce métier « gratuitement »

  • Oui j'imagine (et c'est bien dommage), c'est pour ça que je parlais d'arriver avec un "projet" bien ficelé! et c'est sur que c'est pas simple, mais ça coûte pas grand chose de demander!

  • Levacon va chercher un apprenti cadreur en 2020 ou 2021 je crois. Vagabonde vient d’en embaucher aussi. Je pense que c’est possible.

  • Après, pas sûr que Levacon soit dans le délire cargo et/ou reconversion custom.
    Autre exemple : @Kang chez Cyfac, non ?

    Au chapitre "rentabilité du métier, tarif horaire" que tu mentionnes, tu as déjà une étude de cas par exemple avec le coût de la matière et des pièces, le coût de main d'oeuvre et le prix public TTC final ?

  • Et caminade cherchait un soudeur tig il y a quelques mois !
    Lien

  • Caminade ont trouvé...

  • @Celika drop mon ton num en dm qu'on se cause de tout ça de vive voix !

  • Je pensais bien depuis tout ce temps!!

  • Merci pour vos réponses :) !
    Faire de l'apprentissage, ou un stage, chez un cadreur serait assez riche d'enseignement. Ou a la limite les "stages" payants ou tu fais ton cadre. Mais il faudrait que j'aie déjà suivi une formation de soudeur, et ça risque d'être assez coton à mettre en place (et il faut que l'artisan y trouve son compte aussi). Et c'est généralement du brasage, qui me tente moins que le TIG/MIG.

    Idem pour travailler en soudeur TIG, ils préfèreront logiquement un gars avec quelques années d'expériences (ça doit se trouver sur le marché de l'emploi) qu'un autre sortant de formation. A ce propos, si je pouvais faire quelques missions de soudure en chaudronnerie en complément de la formation ça serait un gros plus.

    @paulbiche: une collaboration avec un cadreur existant serait effectivement une idée séduisante, mais je ne pense pas pour le moment être en mesure de leur apporter grand chose (pas d'idées vraiment innovantes, ni compétences particulières). Peut-être une fois que j'aurais réussi à lancer ma boite (par exemple pour qu'ils me fournissent des parties arrières spécifiques pour un cargo).

    Mais pour eux le cargo, d'autant plus sur mesure, doit encore être encore trop un marché "de niche" pour qu'ils s'y intéressent; a voir dans quelques temps.
    De même pour les clients, ceux prêts à mettre 3000+€ dans un cargo ont déjà un peu de choix sur le marché (Bullit pour les sportifs, Douze et autres bakfiets pour les utilitaires, avec une grande variété de tailles et d'options). Même les pros et ceux avec des besoins hors-normes arrivent à trouver quelques trucs (remorques et triporteurs avec maxi capacité,...).

    Ce qui me brancherait vraiment c'est de pouvoir sortir des cargos simples et solides à la portée de tout le monde, donc 250-500€ pour un omnium-like et 500-1000€ pour un long-john (vu que les 1er prix du commerce tournent dans les 1500€).
    Avec un bon équipement (jig, fraiseuse,...), des éléments standardisés et faits en petite série (la partie cargo par exemple, ou des racks pour les short-john), il doit y avoir moyen de sortir un short-john en une journée et un long-john en 3-4 jours (hors peinture et montage).

    J'ai essayé de cogiter au coût de reviens mais il y a trop d'inconnues pour l'instant (taxes, assurances,...).
    Il me manque un atelier (de toutes façons je compte investir dans une maison, un (très) grand garage fait partie des critères).
    Et pour les machines, en occasion il faut compter ~1500€ pour un TIG AC/DC + un bon masque + une bouteille d'argon, 2500€ pour un combiné tour-fraiseuse (si ça passe questions normes de sécurité, cartérisation et cie), et je dirais un bon 3500€ de ventilation/établi/outillage/aménagement­/jig. Plus le triphasé.
    Dans l'idée, mon projet ressemble plus à de la chaudronnerie qu'à la création de cadres de ouf comme les cadreurs aiment les faire :D !

  • J'aurais plutôt dit ferronnerie que chaudronnerie d'après ce que tu décris...
    En chaudronnerie c'est les moules et le coulage de bronze (no joke) et autres alliages coulés non?

  • Tu parles du travail de chaudronnier?
    Si c’est le cas, le boulot consiste plutôt à mettre la tôle en forme (débit, cintrage, perçage, et soudure)...
    pour faire des cadres ça serait plus une formation de metallier. Bien qu’on utilise le plus souvent des tubes carrés pour faire des portails, escaliers, mains courantes...

  • Je pensais a la chaudronnerie, voire la carrosserie, pour l'épaisseur de la matière, mais c'est vrai que l'assemblage des tubes ressemble plus a de la fabrication de portails :D ! En un peu moins bourrin.

    @Loule: moulage plutôt ^^ ! Chaudronnerie c'est le mec qui fait les "chaudrons".
    Ferronnerie on se rapproche des portails et cie.
    Après le moulage alu est effectivement intéressant, pour des pièces complexes en série (genre palonnier de direction, ...). Et relativement accessible.

  • On habite pas tous au même endroit, dommage car trouver un local à plusieurs pour faire de la bricoler (soudure, metallerie, vélos) aurait été sympa...

  • Je suis en train de commencer une reconversion professionnelle dans la soudure, avec évidemment comme objectif secret de devenir cadreur NJS lol mdr. J'ai fait un stage dans une boîte de serrurerie metallerie, et je pense en effet que c'est le plus adapté pour finir cadreur, même si je n'y ai fait que de la soudure semi-auto (mig/mag), il y avait plusieurs autres procédés utilisés (tig). Après en effet c'était pas de la soudure de précision, et on a pas fait de tubes ronds, mais divers types de fers/tubes carrés. Bref du coup fin octobre j'attaque une formation de 3 mois où on verra particulièrement 2 procédés dont le tig, le plus intéressant à masteriser je pense, la brasure/soudobrasure étant moins compliquée à mettre en oeuvre.

  • j'ai fais cette reconversion comme toi l'année dernière, la suite étant 2 qualifications au tig inox et acier sur tubes dans 2mois.. C'est sur que le tig est le plus intéressant, propre etc... Je vois plein de mec qui font des cadres sur instagram, et niveau soudure c'est pas exceptionnel.

    Tu fais un cqpm en alternance?
    En plus, quand tu sais souder au tig, la brasure c'est quasi pareil dans le geste, une main qui chauffe, l'autre main avec de l'apport.

  • Yes, j'espère pouvoir poursuivre un peu après la formation, 3 mois c'est un peu short, mais le centre de formation (afpi) m'a fait comprendre qu'à l'issue de ces 3 mois si ça se passe bien y'aura moyen de continuer et se perfectionner. C'est pas un cqpm hélas, et y'a un stage à la fin, mais ça donne une espèce de qualif. apparemment reconnue.

  • t'es dans quel coin en france? si tu veux parler soudure hésite pas en mp, j'avais aussi l'intention de faire des vélos après ma formation, mais je me suis rendu compte que c'était pas si facile d'en vivre donc j'ai pour le moment mis le projet de côté!

  • Je suis dans l'Allier, mais je pense qu'à l'issue de la formation (et de mes droits au chômage ahem) je vais déménager, probablement essayer de charbonner un peu là dedans, et on verra, mais grave, je pense pas me lancer tout seul là dedans!

  • Pour vos formations/stages/etc... vous avez pu combiner ça avec un taf à temps plein ? Ou faut forcément être libre ?...
    C'est ce qui me gêne aussi, là je suis en intérim longue durée mais y'a un ptit espoir que je puisse finir en CDI (dans une bonne boîte), c'est chaud de passer à côté de ça (au moins pour avoir de la thune au début, le temps de payer la baraque). D'un autre côté, arriver à caser une formation correcte sur son temps libre c'est hardos... quoique je crois que c'est prévu avec les comptes formation et cie.

    Pour du tube fin, avec des soudures précises, le TIG est roi (y'a que la brasure à l'argent au dessus si j'ai bien pigé). Mais je pense qu'avec de la maîtrise et du bon matos le MIG doit bien se défendre aussi (si on fait de longs et beaux cordons pour éviter le phénomène de départ à froid), surtout quand t'as max de soudures à faire (rendement bien meilleur).

    Bonne idée le stage en serrurerie, pour se faire des bases ça me semble pas mal. Si t'as le mouvement pour souder du tube en 1.5mm, il te faut pas grand chose de plus pour souder plus fin.

    Par chez moi Guidoline avait fait des p'tits ateliers soudure, mais plus pour des bricolages (bibelots, porte-bagages,... pas de cadres, trop chaud et risqué) à l'arc.
    Sur Paris vous avez peut-être moyen de mettre ça en place ?

    @Kang: merci je te tel dans la journée ;) !

  • Stage perso j'ai fait ça avec pôle emploi, il te faut des conventions, particulièrement dans l'industrie. Formation pareil, j'ai tanné pôle emploi pendant 6 mois, je voulais passer par l'AFPA pour faire un truc en 7 mois, mais ça coûte 14000€, et ils font tout pour pas lâcher le moindre centime. Là c'est financé par la région. Et oui, c'est du temps plein à 35h/semaine pendant 3 mois donc non pas compatible avec un taf...
    Et pour le mig le gros problème c'est que la température de l'arc est ultra élevée, ce qui entraîne une déformation voire une fusion des métaux à souder. Surtout sur du tube fin. J'ai vu des plaques d'acier de 5mm "fondre" à la soudure semi auto.

  • Faudrait que j'en reparle avec mon pôle emploi, enfin la dernière fois que j'ai parlé d'une formation (sur Autocad) ils m'ont sorti "z'avez qu'à utiliser votre compte formation"... Pour une formation d'une semaine, ouvrant à un max de postes...

    Après en amenant un dossier un minimum complet + des "plans B" (genre soudeur/chaudronnier/...) y'a peut-être moyen que ça passe.

    Mais d'après ce que j'ai compris toutes les formations ne se valent pas, et j'ai pas trop envie de passer plusieurs mois pour finalement ne pas être opérationnel en sortant.
    Y'a aussi des formations de 2-3 semaines mais je sais pas pas ce que ça donne.

    Pour les stages il y a les "immersions professionnelles" assez faciles à mettre en œuvre mais c'est sur une courte durée (10j max je crois).

  • @Kang: tiens c'est de cette boîte dont je te parlais: https://officinerecycle.com/en/tutorials­/
    qui propose de transformer ton vélo en cargo. Accessoirement je viens de voir qu'ils proposent des "tutos" montrant les différentes étapes de la modif.

  • Post a reply
    • Bold
    • Italics
    • Link
    • Image
    • List
    • Quote
    • code
    • Preview
About

Devenir cadreur ?

Posted by Avatar for Celika @Celika

Actions