Avatar for Turbothug666

Turbothug666

Member since Aug 2019 • Last active Sep 2021

Zebi

Most recent activity

  • in Vélos des Interwebs
    Avatar for Turbothug666

    Ptain il est en quoi ton MBK m584 ? J'ai pécho un m664 j'ai trouvé absolument rien dessus (btw il est vraiment incroyable le tien 💪)

  • in Vos vélos
    Avatar for Turbothug666

    Ouiiiii c'était déjà tuning y'a 30 ans !
    @Sealclub ouais abusé, effectivement tout xt, le dérailleur avant c'est du lx, pedalier SRAM. La fourche je sais pas, mais ouais j'y connais rien en suspendu mais ça m'a l'air mort...

  • in Vos vélos
    Avatar for Turbothug666

    Bonbonbon pas vraiment prévu, mais prix indécent, sur ma route, et la gentille dame m'a laissé en plus une paire de roues qui traînaient (paire de Mavic 230 TI B).
    MBK en Columbus EL, bel ouvrage, dommage pour le pédalier pas d'origine et la fourche qui amortit plus rien. J'ai trouvé zéro info sur ce modèle, ni sur la fourche (à part sur des trucs de mobylettes ?).

  • in Vos vélos
    Avatar for Turbothug666

    Bon, il faut bien apporter une conclusion à cette aventure même si cette dernière journée ne fut pas la plus intéressante, à vivre ou à narrer.
    On se réveille donc à Saint Bonnet de Tronçais avec une petite gueule de bois des familles, mais bon on se dit qu'on l'a pas volée.
    Mal à peu près dans tout le corps, j'ai dormi à même le sol de la tente, une racine dans le dos, mon matelas gonflable ayant eu le bon goût de claquer la veille.
    Prévoyants, on avait chopé un paquet de pains au lait, que l'on s'enfile en contemplant le lever du jour sur les rives du lac.
    Petite photo des montures, Verenti acier pour ma part et VTT cannondale pour mon pote.

    Bordel, the radavist n'a vraiment qu'à bien se tenir.

    On décolle, bien décidés à en finir. Il nous reste une cinquantaine de kilomètres, beaucoup plus de dénivelé que durant les étapes précédentes.
    C'est cool c'est beau c'est boisé mais putain c'est vallonné, la fatigue des nuits précédentes et la picole n'arrangeant rien. On sue notre vinasse, il commence à faire chaud, on se traîne comme des larves.
    On pompe plus de la moitié de notre flotte avant la moitié du parcours, on fait même une pause gel coup de fouet, c'est dire.
    On arrive à Cosne d'allier (pas vu l'ombre d'un @MonsieurK !), puis on rejoint ma paisible bourgade, exsangues.
    Bilan : c'était cool, no ragrets, on a bien rigolé.
    Niveau équipement, très content du Verenti acier et de sa transmission en 2x9. Le porte bagage arrière (zefal) et ses sacoches (Ali) on bien tenu. Le matelas gonflable est vraiment pas mal mais visiblement d'une fragilité colossale, il faudrait l'ajout d'un matelas en mousse pour éviter qu'il ne se déchire. Niveau duvet, on avait pris tous les deux un decath de trek "jusqu'à 15°c", et on a eu chaud toutes les nuits malgré des températures plus fraîches.
    Par contre ça prend pas de place. Ma selle ne fait pas du tout le taf sur des longues sorties, je vais investir dans une Brooks (B17?).
    Ah et mon pote est retourné à l'endroit où il pensait avoir perdu son portable, et l'a retrouvé, avec encore 36% de batterie.

  • in Vos vélos
    Avatar for Turbothug666

    Haha cool merci ! Effectivement c'est assez creepy.
    (Je sais pas si ça s'adresse à moi le fait de t'avoir appris un truc aujourd'hui car je vois pas quelle lumière j'ai bien pu t'apporter haha !)

  • in Vos vélos
    Avatar for Turbothug666

    Wow formidable la tête de bébé en guise d'omamori j'ai le droit de piquer l'idée ???!

  • in Vos vélos
    Avatar for Turbothug666

    Merci pour vos retours, ça m'a bien fait marrer de relater tout ça ! Il fallait bien broder un peu car si je m'étais concentré uniquement sur le côté sportif ça tenait en quelques lignes ...
    @pehache pas Lafuma, une Decathlon d'une contenance non négligeable !
    @spraynasal hmmm vue la trogne des protagonistes ils avaient plutôt l'air d'exceller dans la bibine et la pétanque mais qui peut dire ! L'initiative est marrante en tout cas !

  • in Vos vélos
    Avatar for Turbothug666

    Aïe aïe aïe il est vraiment beau ce Tilly ! Par contre ouais je suis grave pour un cintre piste genre nitto ou 3ttt !!!

  • in Vos vélos
    Avatar for Turbothug666

    Un réveil un peu plus réparateur grâce à un gonflage raisonné du matelas, et l'achat de boules quies car la double voie était bruyante comme prévue. Un petit déjeuner tardif et sporadique (la boulangère a cru que nous rentrions de notre sortie, quelle ne fut pas sa surprise lorsque nous l'informons que nous partons), et on décolle. Environ 70km, le parcours est bien plus intéressant, on traverse pas mal de chemins forestiers et de départementales désertes au milieu de la forêt. Une portion assez difficile bien que brève avant d'arriver, car les chemins sont défoncés et créent des sortes de half pipe desquels il est difficile de sortir, les manivelles cognant de part et d'autres. Quelques chutes amorties par les sacoches bourrées de slips, on se crève plus que prévu dans ces zones mais le jeu en vaut la chandelle.

    Rare photo de moi avec le sourire.
    Je fais tourner un peu le portable, en ayant assez d'être l'étoile du nord de cette expédition.

    L'étape la plus cool du trajet donc, où l'on peut enfin justifier un gravel acier et ses panaracer gravelking. Mon pote n'est pas en reste sur son Cannondale en 26", on s'amuse bien dans les chemins, le temps est splendide. On enchaîne les 70km moyennement vite mais on profite.
    Arrivés à Saint Bonnet, le cadre est idyllique, le camping est niché au cœur de la forêt et au bord d'un lac. Hélas, il est peuplé d'individus bruyants et arborant des coupes mulets (j'ai rien contre, j'adore ça même), la plagette est envahie d'enfants, qui fort heureusement disparaîtront la nuit tombée. C'est l'heure où nous décidons d'aller nous ennivrer sur les rives du lac après avoir fait bombance au Vival. Comme on se dit qu'il ne reste plus que demain, on dérape un peu, à base de rouge qui tape à 14,5 et de goudales tièdes, comme nous.

    Coucher de soleil en amoureux.

    On rentre éméchés, et qu'elle n'est pas notre surprise de constater que le bar du camping est encore ouvert. N'écoutant que notre courage, nous nous y engouffrons. Nous sommes accueillis par une assemblée titubante et rougeaude, ce qui est au dessus de nos forces. Une pinte en gobelet plus tard, et on rentre au bercail, dans la promiscuité de notre tente. Je constate avec horreur que mon matelas est dégonflé. Je trouve rapidement la crevaison, et installe la rustine de secours qui hélas ne fera pas de miracles. Je dors donc plus ou moins à même le sol, d'un sommeil éthylique.

Actions