Avatar for Bastonsoleil

Bastonsoleil

Member since Sep 2019 • Last active Jun 2021

un mek tré marran lol

Most recent activity

  • in Vos vélos
    Avatar for Bastonsoleil

    Hello tout le monde

    Bon, comme d'hab, je viens raconter ma dernière course du ouikende

    Le gran Fondo du ventoux, légèrement raccourci (122km) mais avec plus de D+ que les années précédentes (3300 ou 3600D+ selon l'orga) selon les sources. Bref, on débarque le dimanche avec les copains, on va faire 40 bornes même pas, et on se rend compte que la chaleur va être vraiment étouffante.

    Bref, "sale temps pour les gros" comme disent mes potes. Je passe sur les concours de quequettes avec les copains qui font tous 15 kilos de moins que moi en moyenne, il me chauffent pour que je les suive sur les premiers kilomètres avant qu'on se lache en bas du Ventoux. Bon, finalement je me dis que je vais temporiser un peu et partir à mon rythme. J'ai pas d'objectif de temps, je voudrais juste arriver frais en bas du ventoux idéalement en 4h/4h15 (kilomètre 102) et essayer de monter en moins de 2h.

    Après deux jours de vélo / bières / bbq arrive le matin de course. Debout tôt, on mange chacun ce qu'on a l'habitude d'avaler. Il est 6h30 - on a 10 bornes à faire jusqu'au départ, on est en faux plat descendant, je décide de tirer tous les copains, on aura avalé ça à 45km/h, il fait déjà bon mais pas encore trop chaud, il faudrait que ça reste comme ça.

    On part vers 7h30 je crois, les premières bornes sont plates, le pars avec des potes plus lents, on était à l'arrière du SAS donc obligé de jumper de groupes en groupes, pas beaucoup de relais de la part des copains, ils comptent sur mes grosses cuisses.

    Au kilomètre 10 commence le col de la madeleine (que mes potes appellent une "bosse", les chiens). Bref, je monte plutôt pas mal, comme prévu je lâche les 3 potes avec qui j'étais parti. Je temporise un peu dans la descente mais ne les voyant pas revenir, je continue.

    Derrière première montée du col de la gabelle qui dure 10 bornes, la route est dégueulasse, mais comme je ne vais pas trop vite j'en souffre pas trop. Je monte à mn rythme, mais j'avoue que je suis content d'arriver en haut pour le premier ravito. Je remplis rapidement les bidons, pas de vrai stop et ça repart.

    Prochain grand truc ce sont les gorges de la nesque. 18 bornes à 2% en gros. La route a été refaite, le paysage magnifique. Je trouve un groupe d'une dizaine de gars, ça toune pas trop mal et j'ai l'impression de ne pas me mettre du tout dans le dur. Que du plaisir. Puis un petit bout de vallée vent de face, aucun des gars du groupe prend de relais, j'avais des bonnes jambes donc je tire le goupe sur 5 ou 6 bornes, avant la bifurcation du parcours court ou long (le mien).

    Il est quasiment 10h30, la température a salement montéon attaque le col des abeilles, avec des passages à 16%, sous la cagne. Et des gros tobbogans + montée raide derrière. ça enchaine directement avec une remontée au col de la gabelle qu'on avait monté 50 bornes avant. Putain je suis à sec de flotte, je commence à avoir chaud. Le ravito en haut de ce col fait du bien. Je bois énormément, prend le temps de manger un petit sandwich que je m'étais préparé et pour lequel je me suis remercié.

    Ca y est il est temps de redescendre une dizaine de bornes et de s'attaquer au morceau final, le fameux Mont Ventoux. J'ai réussi à pas mal manger et boire, j'ai le sentiment que les jambesvont bien. Descente de la gabellle par la route dégueulasse, donc un peu les mains sur les freins, mais je suis en 3h55 quand j'attaque la montée finale - J'ai jamais fait le Ventoux mais voici ce qu'on m'en a dit

    • quelques bornes facile jusqu'à Bédoin.
    • 9 bornes dure dans la forêt mais au moins tu es "à couvert"
    • passé le chalet Reynard il reste 6k et c'est plus roulant sauf les 800 derniers mètres et tu vois le bout, c'est la fin

    Je commence la montée vers bédoin vers 11h30, et déjà c'est pas si roulant que ce que je pensais. Il est 12H30 il y a une première fontaine sur le trajet. Je stoppe pour aller m'arroser un peu, je repars assez vit mais je sens déjà que la chaleur est étouffante, le prochain ravito est dans 7 ou 8k au milieu de la forêt. Je passe bédoin, j'entre à peine dans la forêt, le soleil est au zénith et pas un poil d'ombre. Je suis déjà tout à gauche et il me reste 8kk à 9% de moyenne avant de sortir des ces pourcentages raides. Mon ratio me paraissait OK (34/30 de mémoire). Je monte bien, souvent pus vite que les autres participants, mais avec la chaleur et le soleil, je sens que je suis entrain de péter. Je m'arrête une fois pour boire, me poser à l'ombre redescendre en chaleur. ça doit faire à peine une borne depuis Bédoin. J'essaie de repartir, mais je revis la même chose. Je vais monter kilomètre par kilomètre. Le nombre de mecs faisant comme moi est hallucinant, des gars poussent le vélo en montant à pied à quasiment 15 bornes de l'arrivée.

    Pour ma part je vis l'enfer, c'est la fissure totale, je m'interdis juste de marcher avec le vélo mais je vais monter à mon rythme. Je sens l'obligation de me foutre à l'ombre après chaque borne, les kilomètres défilent si lentement. Je sors de la forêt après m'être "battu" au ravito pour avoir de la flotte. J'ai appris ensuite que pour mes potes passés plus tard, il n'y avait plus d'au alors que la météo annoncait 32 ou 35°.. Si je n'avais pas eu de flotte au premier ravito, je ne suis pas sur que j'aurais eu le courage de refaire 4 pour aller au suivant au chalet Reynard.

    Ma montée est une lente procession, et c'est pas beaucoup mieux après le Chalet. J'ai même un début de crampe à 5 bornes de la fin, obligé d'étirer. Je vais finalement mettre environ 2h40 en temps effectif, pour quelquechose comme 1h50 roulé. 50 minutes de PLS dans 8% de pente et sous 35°, ça met une claque haha.

    Arrivé en haut j'ai dit "plus jamais ça", mais rdv au gran fondo du ventoux en 2022

    Ma trace Strava

  • in Vélos des Interwebs
    Avatar for Bastonsoleil

    Sont bons sur les paintjobs Cannondale, meilleur que pour les intégrations de câbles Haha. Bref

    Pour ceux qui ont la flemme de lire sur le dura ace 9200

    Les Key points (mais que des suppositions)

    12 vitesses Peut être démarrage à 10 sur les cassette Dérailleur arrière avec chape plus longue pour monter à 34 en denture Dérailleur avant plus court pour passer des pneus plus larges (mouais) Leviers plus fins pour l'aero ou le poids
    Pas d'infos sur une version patins

  • in Vélos des Interwebs
    Avatar for Bastonsoleil

    Mais apparemment le prochain DA

  • in Vos vélos
    Avatar for Bastonsoleil

    one more X96 in da place ! trop bien

    Tu l'a récupéré dans cette config ? une idée de future version ?

  • in Vos vélos
    Avatar for Bastonsoleil

    trop cool de cargo 2 courses pour faire les courses.

    ET j'adore ce topic qui parle de bornes, de beaux vélos en titane, de gnole et de sentiments

  • in Vélos des Interwebs
    Avatar for Bastonsoleil

    Nepor

    https://www.youtube.com/watch?v=oBwoP-xu­KS8&ab_channel=CanyonBicycles

    Mais encore une fois on a les mêmes goûts putain. J'avoue qu'ils auraient calé un de leurs cintres monobloc j'aurai direk fait un emprunt du 20 ans et laissé le crédit à mes gosses

    edit : par contre à part le "plenty of storage" j'ai pas bien compris la différence officielle avec le grail. Il va être arrêté ?

Actions